Béa Johnson ou la vie sans déchet !

By Adeline

Béa Johnson est une française qui a décidé de partir vivre aux États-Unis à la fin de ses études. Elle y rencontre son mari et bâtit une vie américaine ordinaire : grosse maison, grosse voiture, consommation en tout genre… Mais elle avoue ne pas se sentir totalement à l’aise dans cette vie. Elle décide alors avec sa famille de déménager et elle se rend compte à cette occasion que sa famille et elle n’ont pas besoin de tout ce superflu mais sont très heureux avec seulement le nécessaire. C’est à ce moment-là qu’elle amorce sa nouvelle vie !

Béa Johnson base sa nouvelle vie sur un principe simple : suivre sa devise des 5 R « Refuse, Reduce, Reuse, Recycle, Rot », ce qui signifie en français « refuser, réduire, réutiliser, recycler et composter ». Et elle insiste, il faut la suivre seulement dans cet ordre.

A CONSULTER : Tris sélectif des déchets domestiques : 10 bonnes pratiques

Les deux premiers « R » impliquent qu’elle se passe de tout ce qu’il n’est pas essentiel, qu’elle refuse les choses inutiles dans son quotidien. Par exemple, elle n’utilise plus d’objets à usage unique, refuse la publicité dans sa boite aux lettres.

Quand elle fait ses courses, elle a mis en place un système qui évite les emballages : elle va dans des boutiques qui vendent en vrac, équipée de bocaux en verre, sacs en tissu à remplir.

Son intérieur est minimaliste : elle possède seulement des meubles fonctionnels, elle fabrique ses propres cosmétiques et produits ménagers, sa garde-robe est pensée pour durer le plus longtemps possible avec le minium de pièces.

Sur les notions de réutiliser et recycler, elle insiste sur le fait qu’il est nécessaire de bien réfléchir à ses achats avant d’arriver à cette étape. Si toutefois, il n’était pas possible de l’éviter, il est important de bien la gérer. Par exemple en rapportant des piles usagées dans un lieu où elles seront réellement traitées… Il faut aussi penser lors de l’achat, à la deuxième vie que pourra avoir l’objet. Ainsi une vieille paire de bottes usées pourra être transformées en porte-monnaie par un bon cordonnier !

POUR INFO : Le lombricompostage : transformez vos déchets en engrais !

Puis le dernier « R », composter en français, permet de transformer tous les déchets organiques en engrais.

Grâce à cette devise Béa Johnson et sa famille ont réduit leur déchet à 1 litre par an contre 240 litres par jour pour un foyer moyen aux États-Unis !

Laisser un commentaire