Maison & Jardin

Tout savoir sur le bambou

Au feuillage décoratif et abondant, le bambou est une plante d’une grande faculté d’adaptation. Facile d’entretien, il se multiplie seul, s’adapte à tous les climats et propose une diversité immense de variétés. Attention toutefois à ne pas se laisser envahir…

Appartenant à la famille des Poacées (graminées), le bambou pousse naturellement en Asie mais aussi dans certains pays d’Afrique, d’Amérique centrale et du Sud ainsi que d’Océanie. En Europe, on le retrouve grâce à son importation où il s’est également parfaitement adapté.

Les utilisations du bambou

Avec une pousse rapide et un joli feuillage, le bambou peut être utilisé comme ornement dans tous types de jardins ou de jardinières, aussi bien isolés qu’en haie ou en massif, en extérieur comme en intérieur.

Utilisé en haie, le bambou est utile écologiquement puisqu’il protège du sol, sert de brise-vent et forme un refuge pour toutes sortes d’animaux, à commencer par les oiseaux. De plus, ses feuilles tombées au sol forment un paillage naturel, nourrissent les insectes et produisent, par dégradation, de l’humus.

Il est aussi très utile pour le jardinier qui peut construire des barrières, des tonnelles, fournir des piquets, des tuteurs… pour son jardin.

Tous les secrets de cette plante élancée
Tous les secrets de cette plante élancée

Plantation

Très facile à cultiver, le bambou est une plante qui a tendance à devenir envahissante lorsqu’elle trouve une bonne situation. Quelques conseils sont à suivre pour une plantation maîtrisée :

  • Choisir un emplacement abrité du froid et des vents,
  • Commencer par creuser un trou de plantation dont le volume est égal au double de celui de la motte
  • Décompacter le fond avec la bêche
  • Si la terre est compacte et lourde, ajouter du sable ou du terreau pour l’alléger au fond du trou,
  • Placer le bambou au milieu du trou, avec le dessus de la motte à quelques centimètres au-dessous du niveau du sol pour qu’elle soit recouverte,
  • Recouvrir, tasser et arroser abondamment et régulièrement.
  • Enfin, griffer et pailler le sol.

Ne pas oublier une étape importante :

  • Contenir le bambou en installant sur le pourtour du trou de plantation une barrière anti-rhizome et l’incliner légèrement vers l’extérieur pour que les rhizomes butent et remontent à la surface. Il sera alors plus facile de les éliminer.

Le bambou se plante également en bac ou container et sera ainsi plus facile à maîtriser !

De très nombreuses variétés !

Aussi étonnant que sa capacité à pousser rapidement, le bambou possède 80 genres et environ 1 500 espèces répertoriés. Face à cette incroyable diversité, on a tendance à classer ses variétés par taille, du bambou nain au bambou géant.



  • Bambous nains : jusqu’à 1,50 m
  • Petits bambous : jusqu’à 3 m
  • Bambous moyens : de 3 à 10 m
  • Bambous géants : 10 m et plus
Tous les secrets de cette plante élancée
Tous les secrets de cette plante élancée

mais aussi :

  • Bambous peu traçants, de 3 à 5 m
  • Bambous non traçants, de 2 à 4 m.

Bambou, c’est aussi une chanteuse

Surnommée Bambou, Caroline von Paulus, née le 1er mars 1959 à Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne), est un mannequin et chanteuse de nationalité française.

Après une enfance difficile car placée à la DDASS de « Denfert-Rochereau », alors qu’elle est âgée de seulement six mois, puis en famille d’accueil, Bambou rencontre Serge Gainsbourg en 1980. Cette histoire d’amour fut d’ailleurs la dernière de Serge Gainsbourg.

En 1986, ils ont un fils nommé Lucien dit Lulu. Sa carrière de chanteuse est éphémère puisqu’elle interprète des chansons de Gainsbourg sur un unique album, sorti en 1989 et intitulé Made in China.

Pour en savoir plus

Découvrez nos autres articles sur le thème du jardinage écologique :

Clara

Née à Paris en 1984, Clara est revenue vivre en Savoie à l’âge de 10 ans, sa région familiale. Après des études de communication dans le « tourisme et sports de plein air », puis une année de stage dans une maison d’édition de magazines, Clara a pu se former aux métiers du journaliste. Spécialisée dans les secteurs du tourisme, de la montagne et des sports outdoor, elle devient rédactrice freelance en 2010. Passionnée de montagne et de nature, elle réalise l’un de ses rêves en s’installant dans un petit village de montagne où elle profite du calme, de la nature préservée et du rythme « ralenti », propice à la marche, à la méditation et au yoga, qu’elle pratique régulièrement. Sensible à la préservation de l’environnement, elle agit tous les jours pour minimiser son impact : recyclage, compostage, covoiturage, vélo, alimentation saine et locale, jardinage, consommation raisonnée… c’est pourquoi écrire pour Toutvert est un réel plaisir !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer