Actualitéfeatured

Baisse de la consommation énergétique en Grande-Bretagne : victoire écologique ou recul social ?

Les chiffres semblent prodigieux : selon le quotidien d’information britannique The Guardian, on enregistre une baisse d’au moins 25% de la consommation d’énergie pour les ménages britanniques entre 2005 et 2011. Comment expliquer la rapidité de cette évolution ? N’apporte-t-elle pas la preuve incontestable des bienfaits de la chasse au gaspillage ?

Tout d’abord, cette économie serait due, d’une part, à une prise de conscience chez les Anglais, mais également à la popularisation des nouvelles technologies enfin à la portée de tous.

On observe, par exemple, une explosion des ventes de panneaux solaires. Le gouvernement a également joué un rôle dans cette baisse spectaculaire par la mise en place d’une mesure aujourd’hui révolue : la subvention des travaux d’isolation.

ET AUSSI : D’ici peu, en Angleterre, les énergies renouvelables devraient remplacer le nucléaire

Néanmoins, derrière l’apparent progrès se cache une réalité préoccupante : The Guardian révèle en effet que le malaise économique des ménages britanniques explique, lui aussi, cette chute de la consommation d’énergie.

Selon le comparateur de prix uSwitch, 7 ménages sur 10 préfèrent se passer de chauffage pour économiser, et 1/3 d’entre eux considèrent que cette nécessité a des conséquences néfastes sur leur santé ou leur qualité de vie. Il apparaît donc que le nombre de foyers contraints de se rationner est proportionnel à la montée en flèche du coût de l’énergie.

LE SAVIEZ-VOUS : Quels sont les appareils électriques en veille qui consomment le plus d’énergie ?

Alors, s’agit-il là d’une mauvaise nouvelle ? Certes, l’impact de cette hausse sur la santé et l’économie est écrasant, et ce sont bien souvent les plus modestes qui en payeront le prix. Il n’en reste pas moins que plus l’énergie coûte cher, moins on en consomme. Taxe carbone et réglementations plus strictes des usines à charbon sont des mesures qui, en augmentant le coût de l’énergie, permettent, à terme, de réduire sa consommation.

Car tôt ou tard, ne devrons-nous pas tous nous adapter à une économie à faible impact carbone, et à la fin de l’énergie bon marché ?

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page