Santé au naturel

Bain de boue, la prescription naturelle

La terre réparatrice

C’est l’un des cures les plus prescrites en rhumatologie. Le bain de boue est un antalgique naturel, qui vous fait pénétrer les oligo-éléments par les pores de la peau.

Qu’est-ce que la boue ?

Rien à voir avec la gadoue mise en chanson par Gainsbourg (« Faudrait des bottes de caoutchouc/ Pour patauger dans la gadoue ») qu’était la fange des rues sans égout : la boue n’est pas sale. Soit dit en passant, l’éboueur sera d’abord la machine mise au point pour l’évacuer, avant de désigner le charretier qui en faisait alors le métier.

Bain de boue et argile

La boue est un mélange d’eau et de fines particules sédimentaires : le limon et l’argile. La différence ? Le limon est issu de l’érosion fluviale des roches, il est de taille intermédiaire entre le sable et l’argile (de 2 à 63 micromètres).

L’argile est une roche sédimentaire, autrement-dit née de l’érosion de la roche-mère (la couche extérieure de la croûte terrestre). Principalement constituée de silice, l’argile est un vrai concentré de minéraux.

Ainsi distingue-t-on les argiles à fort taux d’alumine (la kaolinite, la montmorillonite, l’illite), les argiles à fort taux de magnésium (l’antigorite, la vermiculite, l’attapulgite) ou encore les argiles très riches en fer (nontronite, la glauconite).

Bain de boue et eau

Pour un bain de boue, il faut de l’eau. Et tant qu’à faire, pas n’importe laquelle. Ce n’est pas un hasard, si les villes d’eau minérale sont aussi des centres de stations thermales avec cures de bains de boue : Vichy, Chatel-Guyon, Contrexeville, etc.

La France étant le troisième pays au monde pour les bains de boue, avec 73 établissements qui les pratiquent.

Un peu d’histoire

Les animaux aussi

L’être humain n’est pas le premier à avoir découvert les vertus des bains de boue : les hippopotames, sangliers, cochons se roulent dans la boue. Ils ont raison !

La boue piège les parasites : une fois séchée, il leur suffit de se frotter contre un tronc d’arbre pour les faire tomber. Et puis, le cochon ne transpire pas : la boue le rafraîchit, pendant qu’elle sert de crème solaire à l’hippopotame.

Cléopâtre l’utilisait déjà

Incontournable Cléopâtre, qui ne prenait pas seulement des bains de lait d’ânesse, mais bien sûr aussi de boue dans la mer Morte. Pour entrer dans la légende un peu marketing, les bains de boue de Cléopâtre attendent le touriste à quelques encâblures d’Alexandrie.



Durant l’Antiquité

Ébahis par la fécondité du Nil (on croyait que les grenouilles et crapauds naissaient spontanément du limon du Nil) les Égyptiens y prirent des bains de boue, par ailleurs imités par les grecs, puis par les romains sur les bords du Danube : blessures de guerre et infections génitales, tout y passait.

En France, la médecine thermale plongeait les patients à même les bourbiers pendant quatre heures, ce qui était un peu long. A Luchon, ils devaient s’enduire de boue entre les ronces et les porcs, et à Dax, ils se brûlaient tant la boue était chaude. A Vichy, le traitement était plus fun : la boue était arrosée d’eau de vie.

La découverte de Pasteur

Pasteur n’a pas seulement mis au point le vaccin. Il a découvert les microbes, autrement-dit l’existence de micro-organisme, y compris dans la boue. Voilà qui a permis d’affiner les connaissances sur la composition biologique de la boue. Et de mieux en comprendre les bienfaits thérapeutiques.

Femme prenant un bian de boue
Femme prenant un bain de boue

Comment faire un bain de boue ?

Bains de boue, péloïdes ou extemporanées

Il existe deux grands types de boues, selon leur mode de préparation de celle-ci :

Les « péloïdes » ou boues maturées comprennent une phase de maturation, au cours de laquelle des algues (cyanophycées) et bonnes bactéries se développent. Ainsi, les péloïdes de Dax sont-elles composées d’eau minérale de Dax, de limon de l’Adour et de bactéries (des Clostridiumbifermentans), qui ont la propriété de transformer les sulfates de l’eau en sulfure).

Les boues extemporanées sont celles préparées juste avant le soin : elles se composent d’argile et d’eau minérale : ce qui compte est l’échange entre les minéraux de l’eau et de l’argile. La majorité de l’argile des boues extemporanées ne sont plus originaires des centres thermaux, mais de carrières (beaucoup issues de Grèce), associées à l’eau thermale de l’établissement.

Bains de boue : cataplasme ou illutations ?

La boue maturée s’utilise en illutations, la boue extemporanée en cataplasmes. Néanmoins, la majorité des soins se pratiquent en illutations, avec boue extemporanée.

Le cataplasme est aujourd’hui le soin le moins pratiqué. Il sert pourtant toujours en rhumatologie : chauffée à 42 °, la boue enveloppée dans un textile est appliquée en couche épaisse pendant quinze à vingt minutes sur les articulations, le tout sur prescription médicale.

Les illutations représentent l’essentiel des bains de boue pratiqués, en rhumatologie mais aussi pour soigner les voies respiratoires : la boue chaude est appliquée en fines couches à même la peau, puis le corps est enveloppé dans un drap en plastique et une couverture, à la fois pour conserver la chaleur et favoriser les échanges entre l’organisme et les sels minéraux.

Enfin, les bains de boue en piscine sont également utilisés en rhumatologie : de l’eau thermale et de l’argile (éventuellement l‘argile blanche qu’est le kaolin) enrichie en magnésium et silicate d’aluminium. Ces bains de boue sont anti-inflammatoires et myorelaxants.

Ce qu'il faut savoir sur les cures thermales
Prix mis à jour le 28-10-2021 à 6:34 PM.

Quels sont les bienfaits du bain de boue ?

Rhumatologie : bain de boue et arthrose

Les bains de boue sont principalement utilisés en rhumatologie  : arthrose, rhumatismes articulaires et inflammatoires, pathologies osseuses, séquelles de traumatismes.

Outre leurs effets antalgiques, les bains de boue permettent un transfert d’oligo-éléments de la boue vers le corps, d’où la chaleur qui dilate les pores et permet cette pénétration.

Bains de boue et gynécologie

Les bains de boues thermales sont prescrits en gynécologie : en cas de douleurs pelviennes chroniques liées aux douleurs du cycle menstruel ou à l’endométriose, en cas de séquelles infectieuses (traitement interne, avec douches vaginales) et dans le cadre de soins post-cancers gynécologiques.

Bains de boue et autres pathologies

Les bains de boue sont également prescrits dans le cadre de pathologies respiratoires, de pathologies dermatologiques (eczéma, psoriasis, acné, lichens plans), et en traitement complémentaire de pathologies neurologiques (maladie de Parkinson, sclérose en plaques, séquelles d’accident vasculaire cérébral, hémiplégie, maladie de Charcot, fibromyalgie).

Bains de boue et cures enfantines

Au regard des pathologies qu’elles soulagent, les cures de bains de boue concernent très majoritairement les seniors.

Mais les jeunes enfants sont amenés à faire des cures thermales : en l’occurrence, les bains de boue entrent dans le cadre de soins des troubles du développement (instabilité motrice ou énurésie).

Bain de boue thermale
Bain de boue thermale

Où faire un bain de boue ?

Bains de boue de la mer Morte

Une concentration en sel de 20% (contre 4% pour les autres mers) et une température externe d’environ 50° : la mer Morte est le nec plus ultra de la concentration en minéraux de sa boue.

Bain de boue en France

Si vous n’avez pas les moyens de faire le voyage, il y a ce qu’il faut en France, les cures de bains de boue prescrites par votre médecin étant en bonne partie remboursées par la Sécurité Sociale : de fait, ces séjours ne sont pas des vacances, mais bien des soins voués à vous soulager voire à vous guérir, de ce fait sensés réduire votre consommation de médicaments.

Renseignez vous auprès de votre médecin pour connaître le centre thermal le plus approprié à votre pathologie.

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page