Alimentationfeatured

Les baies d’argousier, de véritable dopants naturels

Les baies d’argousier, bien que peu utilisés dans nos sociétés, riches en vitamines et anti-oxydants, sont de véritable dopants naturels qui gagnent à être connu.

L’argousier, aussi appelé olivier ou ananas de Sibérie, est une plante reconnue depuis l’Antiquité et les baies d’argousier regorgent de bienfaits pour la santé.

L’argousier (Hippophae rhamnoides) reconnu depuis l’Antiquité

Les grecs donnaient des baies d’argousier à leurs chevaux, pour booster leur croissance et lustrer leur robe, d’où son nom d’hippophae.

De longue date inscrit dans les pharmacopées traditionnelles chinoise et tibétaine, l’argousier est la baie orange vif de cet arbuste d’Asie centrale, qui s’adapte aussi bien aux extrêmes rigueurs de l’Himalaya qu’à la douceur d’un bord de mer.

Présent dans l’est de l’Europe, en Mongolie, en Russie et dans les pays scandinaves, l’argousier a même été implanté au Québec, pour prévenir l’érosion des sols.

Les baies d'argousier, de véritable dopants naturels
Les baies d’argousier, de véritable dopants naturels

A découvrir : Les baies de goji, le fruit le plus nutritif et antioxydant de la planète !

Les baies d’argousier, un allié santé

Dans les pays d’Europe de l’est, l’argousier se mange.

Les Russes ne s’y étaient pas trompés, qui en avaient donné à leurs cosmonautes, sous forme de miel.

L’ananas de Sibérie est une véritable petite bombe de vitamine C :

  • un dopant naturel, que les Tibétains utilisent couramment en cas d’infections respiratoires.

De fait, l’argousier contient vingt fois plus de vitamine C qu’une orange, de l’ordre de 0, 6 gramme pour cent grammes de fruit.

Or, la vitamine C provient exclusivement de l’alimentation. D’où son grand intérêt en cas de fatigue ou de stress!



Les baies d'argousier, de véritable dopants naturels
Les baies d’argousier, de véritable dopants naturels

De plus, les baies d’argousier sont riches en flavonoïdes, substance qui protège les plantes des virus.

Les flavonoïdes boostent le système immunitaire, en activant à la fois les globules blancs, et les globules rouges de la moelle épinière. Il est ainsi doublement recommandé en cas de convalescence.

Enfin, l’argousier contient des vitamines E anti-oxydantes et de la provitamine A – carotènes alpha et bêta- à partir desquelles l’organisme synthétise la vitamine A.

Intéressant : Le jus de bouleau, un allié pour la santé !

Une plante qui fait l’objet de recherche thérapeutique

En usage externe, l’huile d’argousier agit en onguent des peaux fatiguées. Un confort, dont la science recherche la source de ces propriétés, les premiers essais cliniques sur de grands brûlés ont permis de constater un effet sur la douleur et sur la guérison.

La recherche s’oriente également sur l’eczéma, mais aussi sur les plaquettes (déterminantes dans la coagulation du sang) sans encore aboutir à des conclusions.

En revanche, le jus de baies d’argousier augmenterait le taux de bon cholestérol et diminuerait l’oxydation due au mauvais cholestérol.

Comment consommer les baies d’argousier ?

En prévention, une cure de trois semaines en début et en fin d’hiver, à raison d’une cuillère à soupe deux à trois fois par jour, éventuellement en association avec de la vitamine D.

Lors d’une convalescence, une cure d’un à trois mois, avec une pause d’une semaine à chaque mois.

  • Il n’est connu aucune contre-indication.
  • Il peut être consommé à partir de neuf mois.
  • On le trouve aussi sous forme de soin de la peau, huile ou lait de corps.
Weleda Sirop d'Argousier Bio 200 ml
Prix :EUR 6,80
baies d'argousier

La rédaction de Toutvert vous conseille aussi:

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer