Bien-être et santé

Le bacopa, plante phare de la médecine ayurvédique

Depuis 3 000 ans, la médecine ayurvédique place le bacopa au centre de sa pharmacopée. Le bacopa est la plante du cerveau, de la mémoire et des fonctions cognitives.

Une plante longtemps endémique du sud de l’Inde

L’autre appellation du bacopa (Bacopa monnieri, famille des scrophulariacées) est le Brahmi, en référence à Brahma, le dieu créateur du panthéon hindou. Son autre appellation encore, l’hysope d’eau, au regard des milieux chauds et humides où elle s’épanouit.

Le bacopa est une plante vivace d’environ vingt-cinq centimètres, qui s’enracine en rampant au fur et à mesure de sa croissance. Ses feuilles charnues évoquent une plante grasse. Des feuilles comestibles ! Quant à ses jolies petites fleurs à cinq pétale, elles sont blanches rayées de bleu. Le fruit de cette plante, lui, est, capsulaire et ovoïde.

Bacopa : tous ses bienfaits
Bacopa : tous ses bienfaits

Si l’on trouve désormais du bacopa en Californie et à Cuba, la production mondiale reste, par essence, son terreau d’origine qu’est le sud de l’Inde, le Sri Lanka et l’Indonésie : le bacopa ne supporte pas le gel, mais très bien les eaux saumâtres (moyennement salées).

Le pouvoir des feuilles de bacopa sur notre hippocampe

L’hippocampe ? C’est notre mémoire vive : il ne stocke pas les informations, mais les gère. Situés dans le cortex (la partie grise périphérique du cerveau) au niveau des lobes temporaux, nos deux hippocampes détectent les situations nouvelles (repérage d’un stimulus et d’un lieu) … et gère aussi les informations de longue date.

L’hippocampe est en particulier la cheville ouvrière de la mémoire déclarative et de la mémoire dite épisodique : c’est grâce à lui que l’on se souvient s’être cassé une dent lors de ses premières prouesses à vélo.

Entre mémoire vive et repérage spatial, l’hippocampe est impliqué dans la maladie d’Alzheimer. Mais il l’est aussi dans l’épilepsie, observation faite il y a 3 000 ans par la médecine ayurvédique.

De fait, les feuilles sont riches en bacosides A et B, qui favorisent la synthèse protéique de l’hippocampe ainsi que la transmission nerveuse. Plus exactement, le Bacopa accroît la production du messager chimique indispensable à notre cerveau qu’est le monoxyde d’azote.

Stimuler la mémoire et la concentration de 7 à 77 ans

L’intellect fatigue à tout âge : enfant hyperactif, étudiant lors des périodes d’examens et de concours, cadre stressé, senior qui veut entretenir sa mémoire, une cure de bacopa favorise la concentration.



Cela n’est pas contradictoire, cette plante agit en même temps comme un tranquillisant naturel : la fatigue nerveuse fait place à une plus grande aptitude à la concentration. Par ailleurs, le rôle du bacopa est reconnu dans les troubles de comportement, en particulier l’inhibition, mais aussi contre les troubles du sommeil.

En Inde, le cerveau, en Chine, les troubles sexuels

Rien n’est décidément contradictoire : en médecine ayurvédique, le cerveau est le centre de l’activité créatrice : toute l’attention lui est donc portée et le bacopa est privilégié pour soigner les troubles de mémoire, nerveux et psychologiques.

En Chine, la plante est utilisée pour venir au secours de l’impuissance sexuelle et de l’éjaculation précoce, mais aussi l’infertilité. A Cuba, elle sert pour soulager l’arthrose et les rhumatismes, en association avec de l’huile.

Comment faire une cure ?

Fatigue intellectuelle, nervosité, anxiété, troubles du sommeil, mais aussi problèmes gastro-intestinaux (constipation, flatulences) et en usage externe, douleurs rhumatismales et santé du cuir chevelu (perte de cheveux et/ou pellicules), le spectre des bienfaits du bacopa est celui d’un excellent tonifiant naturel.

Bacopa : tous ses bienfaits
Bacopa : tous ses bienfaits

Cette plante se présente sous forme d’extraits standardisés (poudre, gélules, sirop, comprimés). Une cure dure trois mois pour être efficace, et se pratique à raison d’une dose quotidienne maximale de 100 mg pur un enfant, de 300 mg maximum pour un adulte.

Des contre-indications à connaître

Attention, si le bacopa ne présente pas de risque particulier pour la santé, son usage sans avis médical est déconseillé en cas de traitement neuroleptique. Et aux femmes enceintes et allaitantes.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert.fr vous recommande d’autres articles :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer