Bien-être et santé

Autobronzant naturel : ingrédients et recettes, rien ne vaut le DIY!

L’été venu, la pâleur de notre derme, de nos jambes surtout, gâche un peu l’effet d’une seyante tenue. Or, les crèmes autobronzantes du commerce ni ne protègent l’épiderme profond de cette première exposition aux rayons ultra-violets du soleil, ni n’épargnent un budget. Heureusement il existe des recettes d’autobronzant naturel à fabriquer soi-même.

Autobronzant naturel, les bienfaits

Les autobronzants du commerce se présentent parfois sous forme de spray décommandé pour le visage, ce qui n’est pas nocif à notre peau n’est pas nécessairement bon à ingérer.

En outre et à l’instar de la plupart des crèmes solaires, les crèmes auto-bronzantes contiennent du polyuréthane.

  • Ce sont des micro-billes de plastique inoffensives pour notre santé, mais qui restent dans la mer, une fois que l’on a fait trempette
  • Au regard du nombre d’estivants, cette pollution saisonnière est impressionnante, et ô combien plus difficile à nettoyer que des sacs plastiques.

C’est pourquoi, faire soi-même son autobronzant naturel a bien des avantages.

Faire son autobronzant naturel: facile et accessible à tous

Mais revenons à nos jambes : par chance, préparer une crème auto-bronzante protectrice naturelle est du DIY (Do It Yourself) de niveau débutant.

Et les ingrédients à portée de main et du porte-monnaie. La première recette qui tombe sous le sens est l’autobronzant à l’huile de carotte :

  • 4 à 5 gouttes d’huile de carotte
  • 1 jaune d’œuf
  • 2 cuillers à café yaourt nature
  • 1 cuiller à café d’huile d’olive

Préparation. Hormis l’huile de carotte l’on trouve facilement en magasin bio. Mélangez et appliquez en masque pendant un bon quart d’heure.

Cet autobronzant naturel à l’huile de carotte confère un joli teint, protège réellement de l’agression du soleil, ne génère pas de comédon disgracieux.

autobronzant naturel

Tanin du thé noir, l’autobronzant naturel

Autre recette naturelle, le tanin du thé noir, de surcroît riche en antioxydants :

  • 2 sachets ou bien 2 cuillers à soupe de thé noir
  • 1/4 l d’eau
  • 1/2 citron

Préparation. Faites infuser les sachets ou bien les cuillers à soupe de thé noir dans l’eau bouillante, puis laissez refroidir avant d’ajouter le jus d’un demi-citron et appliquez à l’aide d’un linge ou d’une éponge.



Enfin, pensez aussi au café moulu, ajouté à une crème de corps. Autant d’autobronzants qui se conservent une petite semaine au réfrigérateur.

Recette de l’autobronzant naturel à l’argousier

Mais sans doute connaissez-vous aussi l’argousier ? Ce fruit des climats froids est un condensé de caroténoïdes.

On le trouve sous forme d’huile, à mélanger à quantité égale avec de l’huile de jojoba ou de noisette, afin de diluer ce condensé.

Il ne reste plus qu’à s’enduire le derme, s’il n’est pas à problèmes, car la richesse en vitamine A de l’argousier agit sur les pores de la peau.

La DHA

Enfin, mentionnons la DHA – dihydroxyacétone – qui intervient dans presque tous les auto-bronzants du commerce.

Dérivé de produits végétaux – blé, colza, betterave – la DHA se présente sous forme de poudre blanche. Elle est bon marché. Mélangée à de l’aloe vera, elle donnera un teint hâlé.

Ayez toutefois conscience que les autobronzants naturels ne font pas intervenir le processus de mélanogénèse : ils ne protège donc pas des rayons du soleil.

Mieux vaut, décidément, les recettes naturelles DIY.

LA RÉDACTION DE TOUTVERT VOUS CONSEILLE AUSSI:

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer