Bien-être et santéfeatured

L’astaxanthine, un antioxydant très prometteur

L’astaxanthine, pigment naturel de couleur rosé / rouge, est un anti oxydant qui pourrait être intéressant pour contrer certaines maladies comme le diabète ou encore la maladie d’Alzheimer.

Astaxanthine : la structure chimique

L’astaxanthine est un pigment de couleur rougeâtre, de la famille des caroténoïdes. Elle se trouve à l’état naturel dans des micro algues (haematococcus pluvialis), crevettes (Pandalus borealis), krills (Euphausia superba et Euphausia pacifica) et levures (Xanthophyllomyces dendrorhous).

C’est un pigment appartenant à la famille des terpénoïdes. Ce pigment est liposoluble, c’est à dire qu’il se disperse dans les graisses, comme l’huile.

L’astaxanthine entre dans la chaîne alimentaire à la fois par les crustacés et par les poissons prédateurs comme le saumon. C’est elle qui va donner la couleur rose aux crevettes et à certains autres crustacés lors de la cuisson.

Ces dernières années, des études ont porté sur cette molécule. Elles tendent à montrer que son action antioxydante peut agir favorablement contre certaines maladies. Ce qui explique le développement des compléments alimentaires à base d’astaxanthine qui se sont largement répandus sur le marché.

L'astaxanthine, un anti oxydant intéressant
L’astaxanthine, un anti oxydant intéressant

Pourquoi est-elle utilisée ? Quel est son rôle ?

La littérature scientifique attribue à l’astaxanthine de larges propriétés, ainsi elle serait antioxydante, anti-inflammatoire, cardioprotectrice, neuroprotectrice, gastroprotectrice, néphroprotectrice, antidiabétique, anticancéreuse, anti-asthmatique et immunoprotectrice.

Pour ces raisons, elle est actuellement utilisée dans la prévention de certaines pathologiques comme le diabète.

Propriétés et efficacité

Le nombre d’études sur l’efficacité clinique et préventive de l’astaxanthine a augmenté de façon exponentielle au cours des dernières années.

Les travaux publiés ont donc permis de caractériser le potentiel biologique de cette molécule et de mettre en évidence ses différents bénéfices.



Activité cardioprotectrice et vaso-protectrice

Diverses études, tant expérimentales que cliniques, ont démontré et caractérisé l’effet vasculaire et cardioprotecteur. Plus précisément, l’utilisation de cette molécule aurait permis de réduire l’oxydation des lipoprotéines LDL (principaux protagonistes des lésions vasculaires), tout en assurant une augmentation des concentrations sanguines de HDL.

De plus, l’utilisation de l’astaxanthine aurait réduit la taille de la zone d’infarctus, dans certaines études menées, mettant ainsi en évidence l’activité cardioprotectrice directe.

Parallèlement, il y aurait aussi des activités anti hypertensives possibles, probablement liées à une action directe de l’astaxanthine sur le système rénine-angiotensine.

Activité antioxydante et photo protectrice

L’astaxanthine est le principal système de défense antioxydant de la micro algue Haeamatoccus pluvialis, exposée en permanence aux rayons UV.

En prenant pour référence cette spécificité, différents chercheurs ont tenté de caractériser son rôle antioxydant. Les travaux ont démontré sa forte capacité à inhiber la peroxydation des lipides membranaires, des protéines et même des acides nucléiques, soutenus par les radicaux libres d’oxygène et le rayonnement ultraviolet.

Ces activités se traduiraient par la mise en valeur d’une action protectrice, particulièrement évidente contre les dommages causés par la photosensibilité tels que l’érythème, les papules, les vésicules et les coups de soleil.

Activité ophtalmo protectrice

Sur le même plan, elle s’est révélée particulièrement efficace pour prévenir certaines maladies oxydatives de l’œil, comme la cataracte.

Son activité antioxydante permettrait d’agir sur la rétine et les vaisseaux rétiniens.

Activité anti-inflammatoire

Selon des données récentes, l’astaxanthine pourrait aider à désactiver l’expression de gènes, comme le NF-Kb, impliqués dans l’activation des processus inflammatoires.

L’action anti-inflammatoire, associée à l’action antioxydante, est à la base de l’action neuroprotectrice et néphroprotectrice de l’astaxanthine.

Astaxanthine et fertilité

Son utilisation s’est également révélée particulièrement intéressante dans certains cas de problème de fertilité humaine.

Selon différentes études, cet actif pourrait :

  • Réduire les concentrations de radicaux libres d’oxygène dans le liquide séminal
  • Contrôler les sécrétions des facteurs phlogistiques associés à l’hypofertilité
  • Améliorer la mobilité des spermatozoïdes
  • Augmenter le nombre de frayères réussies

Côté sport

Malgré l’introduction récente de l’astaxanthine dans le sport, des études préliminaires montreraient une fois de plus le rôle antioxydant de cette molécule.

Plus précisément, elle semble réduire les concentrations des marqueurs musculaires liés aux dommages oxydatifs causés par un entraînement intense.

Cette action serait utile pour réduire le risque de blessures musculo-squelettiques.

L'astaxanthine, un anti oxydant intéressant
L’astaxanthine, un anti oxydant intéressant

Comment l’utiliser ?

Aucune étude n’a encore précisément définie la dose maximale journalière à ne pas dépasser, mais la dose la plus largement utilisée est actuellement de 5 mg par jour.

Cependant on constate que l‘intervalle de 2 à 8 mg par jour est certainement le plus utilisé dans les diverses études menées.

Effets secondaires éventuels

Abstraction faite des effets indésirables liés à l’hypersensibilité à la substance active, l’utilisation de l’astaxanthine s’est généralement avérée sûre et bien tolérée.

Les contre indications à connaître

L’astaxanthine ne doit être utilisée en cas d’hypersensibilité à la substance active ou à l’aliment dont elle est extraite (poissons et crustacés). Attention donc si vous vous savez allergique.

Toujours consulter votre médecin en cas de doute.

Interactions pharmacologiques

Il y a des médicaments ou aliments qui peuvent modifier l’effet de l’astaxanthine. L’utilisation concomitante de cholestyramine, colestipol, huiles minérales, orlistat, pectine et vitamine E peut réduire son absorption intestinale.

Inversement, la consommation de bêta-carotène, de triglycérides à chaîne moyenne et d’huiles végétales peut augmenter son absorption.

Précautions d’emploi

Notez que la source d’extraction de l’astaxanthine est principalement les petits crustacés, l’utilisation de suppléments à base de cette substance active doit être évitée ou soigneusement supervisée par un médecin en cas d’hypersensibilité aux crustacés.

Les mêmes précautions doivent être prises par les femmes enceintes et pendant la période d’allaitement.

Consultez votre médecin et / ou pharmacien en cas de doute, certains sites internet proposent aussi des conseils, notamment le site de Santé Sciences, la science des thérapies naturelles.

Où acheter de l’astaxanthine ?

Vous pouvez trouver de l’astaxanthine en capsules ou en gélules très facilement sur internet.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert.fr vous propose de découvrir d’autres antioxydantes naturels :

Anne-Sophie

Anne-Sophie est une traductrice et une rédactrice efficace et professionnelle. Elle a traduit plusieurs articles de toutvert.fr quand il est né et aidé beaucoup à créer le site.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer