Bien-être et santé

Ashwagandha : une plante déstressante et adaptogène

Également connu sous le nom de ginseng indien, c'est une plante largement utilisée en phytothérapie.

L’Ashwagandha, également connu sous le nom de ginseng indien ou Whitania Somnifera, est une plante largement utilisée en phytothérapie pour le traitement de diverses maladies.

Ses principes actifs sont également connus de la médecine ayurvédique indienne et sont utilisés depuis les temps anciens. Connaissons mieux cette plante et toutes ses vertus.

Origine

La « force d’un cheval », c’est ce que signifie « ashwagandha » en sanskrit, nom de cette racine très utilisée par la médecine ayurvédique.

Présente dans les contrées arides du continent indien mais aussi en Afrique et au Moyen-Orient, l’ashwagandha est «rasayana », il régénère la force vitale.

Ashwagandha : une plante déstressante

L’ashwagandha était déjà mentionné dans le Kama Sutra. Mais ce ne sont pas tant ses propriétés aphrodisiaques, qui sont séduisantes, que la richesse de cette racine en de multiples nutriments (alcaloïdes, acides aminés, acides gras, etc).

En effet, le système nerveux et les glandes surrénales sont les deux moteurs de la gestion de notre stress.

Notre mode de vie engendre sur le long terme et selon notre profil, une perte du sommeil, de l’épuisement nerveux, une baisse de la réponse immunitaire de notre organisme jusqu’à la survenue d’affections inflammatoires.

Autant de symptômes d’une dégradation de notre santé. Cependant, l’ashwagandha est un puissant adaptogène.

La médecine ayurvédique décline les propriétés de cette racine selon son approche holistique : elle augmente la force vitale (ojas) et recrée le lien entre le corps et l’esprit.

Mais cela n’est nullement une vue de l’esprit ! Il est tout d’abord, aisé de comprendre que l’on retrouve calme et concentration, dès lors que l’organisme est à l’équilibre.



Mais l’ashwagandha contient, par exemple, des « whitanolides », qui réduisent la quantité de cortisol, autrement-dit de l’hormone du stress.

En médecine ayurvédique, elle est couramment prescrit pour retrouver un sommeil réparateur.

L'ashwagandha, un excellent adaptogène
L’ashwagandha, un excellent adaptogène

Un autre exemple ? La médecine ayurvédique préconise également cette plante pour stimuler le système immunitaire, mais aussi comme anti-inflammatoire contre les affections les plus sévères, arthrose ou polyarthrite rhumatoïde.

L’ashwagandha contient des stéroïdes bien plus riches que les stéroïdes synthétiques !

Sans être nécessairement en proie à une affection lourde ou d’une maladie chronique, l’ashwagandha est un réparateur naturel de l’organisme : anxiété, fatigue, et même perte de cheveux, il est véritablement le ginseng indien.

Contre-indications de l’Ashwagandha

Attention aux contre-indications et aux effets indésirables. Les femmes enceintes ou allaitantes doivent s’abstenir de consommer de l’ashwagandha.

Des doses élevées d’ashwagandha peuvent provoquer des troubles gastro-intestinaux, des vomissements et des diarrhées.

Comme pour toutes les plantes médicinales et les herbes, il est toujours recommandé de consulter son médecin ou son phytothérapeute avant de commencer une thérapie.

Comment le consommer ?

Tout simplement en en faisant une cure. Soit en décoction (10 g de racines dans un demi-litre d’eau) avec du lait et à raison d’une tasse par jour entre les repas, soit en compléments alimentaires, ou encore en le prenant sous forme de sirop.

ashwagandha

Les extraits d’ashwagandha se trouvent dans les herboristeries et les magasins de produits naturels sous forme de gélules ou de poudre.

Plus d’info

La rédaction de toutvert vous conseille aussi:

  • Fonio : une céréale ancienne sans gluten, riche en fibres et minéraux
  • Salsepareille : une plante méconnue aux multiples atouts santé
  • Gingembre : découvrez ses vertus thérapeutiques
  • Lavande : ses qualités apaisantes et antibactériennes
  • Ginseng
  • Catuaba : « l’anti-panne » au naturel, propriétés et vertus
  • Le garcinia cambogia : comme brûleur de graisse ?
  • Le coton OGM responsable du suicide de milliers de paysans indiens ?

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page