Vivre avec l’arthrose

On n’a pas seulement l’âge de ses artères, mais aussi celui de ses cartilages. L’idée est de vivre bien quand même… Tous nos conseils pour soulager naturellement l’arthrose.


Arthrose : définition

Une usure mécanique, mais pas seulement

O temps, suspens ton vol : si spectaculaire soit-elle, la médecine ne sait pas encore arrêter le temps. Or, à partir de la soixantaine, l’arthrose touche une personne sur deux, avec une nette préférence pour les femmes.

Alors que l’arthrite qui touche les articulations est d’origine inflammatoire, l’arthrose essentiellement mécanique de l’un de plusieurs cartilages de nos articulations. Les os frottent alors l’un contre l’autre, d’où l’inflammation dans la douleur.

Les symptômes

L’arthrose affecte plus volontiers la colonne vertébrale (les cervicales et les lombaires), le pouce de la main, la hanche et, dans une moindre mesure la cheville et l’épaule.




Soulagez l'arthrose au naturel
Soulagez l’arthrose au naturel

Est-elle uniquement d’origine mécanique ? Pas tout à fait : l’arthrose de la hanche aurait une prédisposition génétique, quand celle du genou ferait entrer en compte aussi bien une question de surpoids, que de traumatisme à la suite d’un effort physique trop intense.

Il n’en demeure pas moins que les modifications métaboliques (hormonales, système immunitaire moins efficient) chez les femmes les exposent plus que les hommes encore, à l’arthrose : même si le maniement répété d’un outil n’a pas occupé toute leur vie !

Même la médecine en convient : une vie adaptée à sa forme d’arthrose est encore le meilleur moyen de moins en souffrir. Comment ?
L’immobilisme n’économise pas les cartilages.



A priori et dans la mesure du possible, il serait logique de penser que ne pas utiliser une articulation en économise le cartilage. Voici qui est une contre-vérité.

Prenons l’exemple d’une personne en surpoids. Ses genoux sont certes trop sollicités. Mais l’effet mécanique de la surcharge pondérale n’est pas seul en cause. Les tissus graisseux d’une telle personne sécrètent de l’adipokine, une substance inflammatoire qui dégrade les articulations.

Les remèdes naturels à l’arthrose

Une activité physique régulière

Si l’effort physique intense est décommandé, le maintien d’un exercice physique régulier est précisément recommandé aux personnes souffrant d’arthrose. A cela s’ajoute le rôle du mental : le physique devient un carcan, et non plus cette formidable liberté de se mouvoir.

A certain égard, notre organisme ressemble à une publicité : il s’use quand on ne s’en sert pas. Sans compter le rôle très bénéfique du maintien des muscles en bonne forme, qui agissent sur la santé des os.

Vive les massages !

Soyez doux avec votre corps. C’est l’un des préceptes de l’entrée dans l’âge. Au lieu de porter des charges, offrez-vous des séances de massage.

Voici qui est, tout d’abord, très agréable. Or, le plaisir corporel est un facteur de santé, ne serait-ce que par la sécrétion des endorphines, ces morphines naturelles de l’organisme.




De même, des cures de thalassothérapie sont un bain de jouvence, sinon pour l’année, de plusieurs mois, pour retrouver des articulations non douloureuses. Peut-être est-ce le moment de penser à vous-même, en faisant une pause d’une quinzaine de jours en peignoir ?

Soulagez l'arthrose au naturel
Soulagez l’arthrose au naturel

Traitement contre l’arthrose

Les huiles essentielles, les grandes amies des rhumatismes

Avez-vous déjà pris des bains aux huiles essentielles ? Régénérant, rien que par l’odeur. En l’occurrence, privilégiez le gingembre, le genévrier, le thym, et le sassafras, toutes anti-inflammatoires.

L’alimentation, bien sûr

Les aliments dont nous nous nourrissons n’ont pas tous la même taille de molécules. Selon les organismes, certaines ne seraient ainsi pas digérées, mais passant directement par l’intestin, vecteur de l’inflammation dans le sang.

D’où l’intérêt de privilégier les aliments non inflammatoires : limiter les produits laitiers, préférer les huiles riches en oméga 6 telles que l’huile de colza, faire une analyse de sa tolérance au gluten.

Les médecins nutritionnistes établissent le diagnostic précis de nos intolérances, qui varient d’un individu à l’autre. Faire pratiquer une analyse est la meilleure façon de bien choisir ce qui est bon pour soi.

La rédaction de Toutvert vous conseille différents articles sur la santé :



Outbrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *