Actualité

Archiblox : la maison préfabriquée à énergie passive !

Une maison préfabriquée à énergie passive, c’est-à-dire qui produit autant d’énergie qu’elle n’en consomme, qui ne demande pas des années de travaux et d’installation ? C’est maintenant possible grâce à l’entreprise australienne Archiblox, et en plus pour un prix abordable !

La maison d’Archiblox se présente comme un mobil home ou un préfabriqué moderne et tendance de 53m². Cette petite maison a été totalement éco-conçue pour lui permettre l’autonomie énergétique !

Tout d’abord la structure est hermétique grâce à une isolation performante ce qui réduit de fait les dépenses liées au chauffage ou à la climatisation.

UN AUTRE EXEMPLE PROMETTEUR : La première maison active B10 produit 2 fois plus d’énergie qu’elle n’en consomme !

Elle est tout de même reliée à un système géothermique pour la réchauffer ou la refroidir. Des panneaux végétaux amovibles peuvent également être installés en été pour apporter ombre et fraicheur. Pour faire entrer le soleil, sa façade sud est constituée de grandes baies vitrées, ce qui permet d’optimiser la période d’ensoleillement et ainsi de réduire l’éclairage artificiel.

Pour la production électrique c’est l’énergie solaire qui prime. Des panneaux photovoltaïques ont été mis en place pour produire l’électricité nécessaire aux habitants.

Autre point intéressant de la maison Archiblox souvent négligé dans les autres constructions : ses installations pour réduire les rayonnements électromagnétiques.

CECI POURRAIT VOUS INTÉRESSER : Domespace, une maison en bois qui tourne avec le soleil

Enfin le mobilier en bois qui est livré avec la maison, est tout d’abord pensé pour une optimisation de l’espace, car il faut bien l’avouer l’espace habitable est assez restreint (53m²).

Mais il est aussi issu de forêts gérées durablement et écologiquement.

Adeline

Née en 1983 dans le sud-ouest de la France, Adeline a grandi à la campagne avant de partir à Toulouse, puis Paris, pour poursuivre ses études. Diplômée en sciences de gestion, elle travaille en Allemagne et en Angleterre puis regagne Paris. A la naissance de son premier fils, elle décide de changer de vie professionnelle et de s’orienter vers un domaine qui a plus de sens pour elle, à savoir l’écologie et le développement durable. En 2013, elle rejoint Toutvert où elle peut s’exprimer par la plume sur des sujets de l’économie verte qui lui sont importants. Elle crée en parallèle une activité de conseils et sensibilisation au développement durable (www.environa.eu). En 2016, elle devient rédactrice en chef et responsable éditorial de Toutvert France.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page