Anti-gaspillage : quand les emballages sont comestibles ou biodégradables !

By Adeline

La gestion ou plus exactement l’absence de gestion d’une grand part des emballages plastiques fait poser la question aujourd’hui, de quels seront les emballages de demain ? A quoi ressembleront-ils ? Quel(s) matériau(x) remplacera(ont) le plastique ? Et si ces contenants étaient issus de matière organique et non pétrochimique !

C’est ce qu’on envisageait des chercheurs ou entrepreneurs : fabriquer des emballages à partir de matière première renouvelable et organique. Ainsi les emballages de demain pourront se composter, seront biodégradables et pourront même être mangés ! Ces solutions innovantes, loin d’être marginales pourront remplacer jusqu’à 20% des plastiques provenant du pétrole !

QUELQUES CONSEILS : 10 gestes simples pour limiter sa consommation de plastique

Natureplast, une jeune entreprise, a créé un plastique rigide organique, fabriqué à partir d’amidon de maïs et de poudre de noyaux d’olives ! Cet alliage confère au produit fini les mêmes propriétés que le plastique traditionnel, mais en plus il est biodégradable. Par exemple, un saladier de taille moyenne mettrait seulement 12 mois à se dégrader dans un milieu naturel.

Wikicells est un emballage comestible mis au point par un chercheur d’Harvard, David Edwards.

Vous pouvez lire à ce sujet notre article : WikiCells, les emballages 100% comestibles et biodégradables. Cet éco-plastique est déjà commercialisé aux États-Unis depuis novembre 2014.

FDR est une entreprise française qui s’est spécialisée dans la fabrication de film alimentaire conçu à partir de bois. Ce film alimentaire a les mêmes propriétés que son homologue pétrochimique (résistance et transparence) mais il est aussi biodégradable et compostable ! Si un tel film se retrouvait dans la nature, il se décomposerait en 15 mois sur la terre et en 15 jours seulement dans un océan.

 

Laisser un commentaire