Bien-être et santéfeatured

Anti acarien naturel : 20 gestes pour éliminer naturellement les acariens !

Anti acarien naturel: les acariens appartiennent à la famille des arachnides. Pour mieux les combattre, il est important de mieux les connaitre.

Acarien: les caractéristiques

Comment voir les acariens ? Ce sont des micro-organismes invisibles à l’œil nu.

Mesurant un quart de millimètres, ils adorent se développer dans les tissus et sont responsables de 25% des allergies en France qui se traduisent par de l’asthme, rhinites, conjonctivites ou eczéma.

Les acariens se cachent, en fait, dans les draps, oreillers, matelas, rideaux, tapis, ornements, peluches, tapis, tissus divers et beaucoup plus.

Voici quelques caractéristiques :

  • Les acariens ont besoin d’un taux élevé d’humidité pour vivre (65 à 80%), ils résistent au froid en devenant inertes et se « réveillent » quand la température remonte.
  • Ils se nourrissent des « déchets » humains et animaux : peaux mortes, squames, poils, cheveux… C’est d’ailleurs pour cela qu’on les retrouve souvent dans les tissus.
  • Leur anatomie leur permet de s’agripper avec force, ils résistent donc souvent à l’aspirateur.
  • Ils se reproduisent très rapidement et sont très nombreux à nous entourer, par exemple une poussière en contient quasiment 10 000 !

Que peuvent-ils causer ?

Les acariens dans le lit et le matelas peuvent causer divers symptômes, tels que des démangeaisons, des allergies, des éruptions cutanées et divers troubles respiratoires, ainsi que de graves problèmes de santé.

Il est donc conseillé de limiter la présence d’acariens dans la maison, comme expliqué précédemment, et de demander conseil à votre médecin.

Le conseil est cependant de tout laver et désinfecter, aussi souvent que possible, à haute température, en utilisant la lumière du soleil pour le séchage.

Anti acarien: 20 gestes pour éliminer naturellement les acariens

Après avoir mieux cerné leur comportement, il est plus facile de les éliminer.

Ci-dessous de nombreuses idées pour les chasser :



  • Baissez la température de votre maison : 19° dans les pièces de vie et 17° dans les chambres.
  • Aérez les chambres de préférence le matin quand il fait un peu froid.
  • Lavez régulièrement et à haute température le linge de lit.
  • Lavez vos rideaux et voilages tous les trimestres.
  • Laissez un espace entre le mur et les meubles.
  • Équipez votre aspirateur d’un filtre HEPA qui aspirera les acariens. Filtre HEPA en vente sur Amazon.fr.
  • Aspirez vos tapis et moquettes 2 fois par semaine.
  • Passez l’aspirateur sur votre matelas toutes les semaines.
  • Utilisez un déshumidificateur d’air ou une meilleure ventilation pour essayer de faire baisser le taux d’humidité en dessous de 50%.
  • Évitez les couvre-lits qui emprisonnent l’humidité.
  • Lavez régulièrement les sols et les zones dites « sales ».
  • Préférez des revêtements autres que la moquette (linoleum, carrelage, parquet).
  • Faites la poussière toutes les semaines.
  • Achetez des tapis lavables en machine.
  • Éliminez tous les tapis qui ne sont pas indispensables.
  • Rangez votre linge dans les placards ou armoires fermés.
  • Partez en vacances dans des lieux non pollués, profitez par exemple du bon air frais des montagnes !
  • Limitez les décorations qui risquent de retenir la poussière.
  • N’utilisez pas de sprays et détergents.

Les acariens dans les oreillers

Un cas très particulier est donné par les acariens présents dans nos oreillers : acariens et bactéries souvent très nuisibles. Une étude anglaise réalisée par le Sant Barth Hospital, en collaboration avec le British National Health Service, révèle que l’oreiller est un réceptacle pour 1/3 des acariens, sécrétions, peau morte, bactéries et salive.

Bref, l’idée de s’enfoncer pendant des heures sur un véritable incubateur de germes n’est pas vraiment invitante !

La recherche a été menée pour évaluer la possibilité qu’une série d’infections liées à Staphylococcus aureus dépendent de l’état de santé de cet hôpital. Les résultats des travaux des chercheurs ont alerté les experts.

Remplacer fréquemment les taies d’oreiller et laver l’oreiller, si cela est spécifiquement prévu par l’étiquette de production, est peu utile.  Les chercheurs suggèrent de changer l’oreiller au moins tous les deux ans, même en présence de la mention anti-acariens, car aucune stérilisation ne résout complètement le problème.

La taie d’oreiller agit comme un drap qui, paradoxalement, protège une masse de bactéries qui continuent de proliférer, également favorisée par les températures chaudes produites par notre corps pendant la nuit.

Produits anti acariens

Il y a aussi beaucoup de sprays en vente, mais attention aux contre-indications pour les humains : souvent les sprays insecticides sont aussi nocifs pour les humains, donc on risque aussi de s’empoisonner le corps.

Mieux vaut utiliser des remèdes naturels, tout aussi efficaces, comme le citron et le sel contre les fourmis, ou le basilic pour les mouches. Voyons ensemble quelques recettes avec des produits naturels.

Le traitement anti acarien

Il est possible d’éliminer une partie des acariens en utilisant une des deux recettes naturelles ci-après.

Saupoudrez du bicarbonate de soude et aspirez au bout de 4 heures. Cette solution ôtera également les odeurs.

Anti acarien
Anti acarien : recettes naturelles

La recette anti acarien

Les huiles essentielles sont capables d’éliminer les acariens.

  • jus de 2 citrons
  • 1,5 litre d’eau 
  • 2 cuillères à café d’huile essentielle d’eucalyptus, menthe ou lavande.

Préparation. Dans un seau ou une bassine, préparez la solution. Versez tous dans un vaporisateur vide. Vaporisez et laissez sécher

 Plus de conseils

La rédaction de toutvert vous conseille aussi:

Adeline

Née en 1983 dans le sud-ouest de la France, Adeline a grandi à la campagne avant de partir à Toulouse, puis Paris, pour poursuivre ses études. Diplômée en sciences de gestion, elle travaille en Allemagne et en Angleterre puis regagne Paris. A la naissance de son premier fils, elle décide de changer de vie professionnelle et de s’orienter vers un domaine qui a plus de sens pour elle, à savoir l’écologie et le développement durable. En 2013, elle rejoint Toutvert où elle peut s’exprimer par la plume sur des sujets de l’économie verte qui lui sont importants. Elle crée en parallèle une activité de conseils et sensibilisation au développement durable (www.environa.eu). En 2016, elle devient rédactrice en chef et responsable éditorial de Toutvert France.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer