Maison & Jardin

L’anthémis, une plante aromatique et fleurie

Plante fort décorative, l’anthémis est une plante vivace souvent appelée marguerite ou camomille. Ce qui distingue cette belle plante est son feuillage aromatique finement découpée et ses fleurs en capitules.

L’anthémis nous offre de multiples variétés

L’anthémis offre une profusion de petites fleurs blanches à cœur jaune déferlant entre les pierres des rocailles et des massifs. Sa longue floraison permet d’en profiter toute la belle saison. Certains anthémis sont rustiques et caducs, tandis que d’autres, plus méditerranéens, sont à protéger du froid.

L’espèce la plus commune est l’Anthemis tinctoria ou anthémis des teinturiers. Mais il est aussi possible de trouver d’autres variétés moins répandues comme l’Anthemis frutescens à fleurs blanches (et autres couleurs) et au feuillage gris originaire des îles Canaries qui offrent un fleurissement estival des balcons.

Pour continuer sur les variétés plus originales, il existe aussi l’Anthemis carpatica et l’Anthemis sancti-johannis.

Sa fleur à capitules
Sa fleur à capitules

Planter et entretenir l’anthémis

En plein terre

L’anthémis se contente des terres pauvres et sèches, neutres à légèrement calcaires avec toutefois un très bon drainage qui peut être favorisé par l’apport de sable, gravier ou pouzzolane.

Il est important de lui choisir un emplacement très ensoleillé. C’est surtout dans des agencements de massifs avec d’autres plantes vivaces qu’il trouvera sa place et s’épanouira. Les espèces rampantes, quant à elles, peuvent être utilisées dans des rocailles et des jardins secs.

En pot

L’anthémis peut aussi apprécier la culture en pot. C’est même souvent la seule solution pour l’espèce frutescens et ses cultivars gélifs à -5 °C. Pour une plantation optimale, un substrat très drainant doit être utilisé et il faut bien souvent le confectionner soi-même avec 50 % de terreau, 30 % de terre de jardin et 20 % de pouzzolane.



Pour l’entretien en pleine terre, il est important de bien désherber l’anthémis. Contrairement à beaucoup d’autres plantes, il n’aime pas le paillage. À part au moment de sa plantation et la première année, cette plante redoute les excès d’eau. Les arrosages ne sont donc pas conseillés, tout comme les apports d’engrais qui sont aussi à exclure.

Au final, peu exigeante, l’entretien de cette plante se limite à la taille de ses pieds qui peut se faire en sortie d’hiver.

Pour réussir sa culture en pot, il est fortement conseillé de rempoter la plante tous les 3 ans en moyenne. Cette opération doit se réaliser de préférence en hiver soit en la passant dans un contenant de taille supérieure, soit en gardant le même pot mais en réduisant un peu la motte en taillant 2 cm de racines.

Important en hiver : protéger les pots des forts gels. 

Un hyménoptère se restaure
Un hyménoptère se restaure

Des maladies ?

Le gros avantage de cette plante est qu’elle n’est attaquée par aucune maladie ou insecte spécifique.

Elle nécessite donc aucun traitement. Le seul problème qui peut arriver est le jaunissement de ses feuilles. La solution est simple : levez le pied sur l’arrosage !

Pour en savoir plus

Le magazine Toutvert.fr vous conseilles ces autres articles sur le jardin ou les fleurs :

Clara

Née à Paris en 1984, Clara est revenue vivre en Savoie à l’âge de 10 ans, sa région familiale. Après des études de communication dans le « tourisme et sports de plein air », puis une année de stage dans une maison d’édition de magazines, Clara a pu se former aux métiers du journaliste. Spécialisée dans les secteurs du tourisme, de la montagne et des sports outdoor, elle devient rédactrice freelance en 2010. Passionnée de montagne et de nature, elle réalise l’un de ses rêves en s’installant dans un petit village de montagne où elle profite du calme, de la nature préservée et du rythme « ralenti », propice à la marche, à la méditation et au yoga, qu’elle pratique régulièrement. Sensible à la préservation de l’environnement, elle agit tous les jours pour minimiser son impact : recyclage, compostage, covoiturage, vélo, alimentation saine et locale, jardinage, consommation raisonnée… c’est pourquoi écrire pour Toutvert est un réel plaisir !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer