Pourquoi les autres animaux aiment-ils tant les capybaras ?

Allons-nous en savoir plus sur le capybara

By Rose Lavigne

capybaras

Certains pensent que le capybara n’est qu’un rongeur géant ou un hybride entre le cochon et le rat, mais il semble que les autres animaux le considèrent comme un excellent compagnon.

Pourquoi les autres animaux l’aiment-ils tant ? Chaque animal semble aimer la compagnie de ces gentilles créatures abandonnant toute peur et toute notion du temps. Allons-nous en savoir plus sur le capybara.

Caractéristiques physiques du capybara

Le corps est couvert de poils durs bruns et sa tête a un large museau.

Ses yeux sont petits et situés au-dessus du nez qui est surmonté à son tour par une glande qui sert à marquer les objets avec son liquide.

Ses oreilles sont petites et arrondies. Il n’a pas de queue. Ses pattes de devant ont 4 doigts, celles de derrière ont 3 doigts. Il laisse des traces très caractéristiques sur les sols humides.

Il mesure plus d’un mètre de long. Le poids dépasse les les 50 kg et les mâles pèsent entre 10 et 15 kg de moins que les femelles.

Un animal qui vit en groupe

Le capybara fonde sa survie sur une étonnante cohésion sociale. Il n’est pas rare que, dans un groupe formé d’une vingtaine d’animaux (3 à 4 mâles, 6 à 8 femelles et les jeunes), les jeunes d’âges divers soient confiés à l’un des adultes, mâle ou femelle.

Ce « jardin d’enfants » permet aux parents de se baigner, de se nourrir ou de s’enduire de boue sans trop de risques pour leur progéniture.

Il est aussi admis qu’une femelle allaitante se laisse téter par tous les petits du même groupe. Le mâle qui marque son territoire dirige le groupe.

Où vivent les capybaras ?

Ce sont des animaux exotiques originaires d’Amérique du Sud :

  • Forêt amazonienne
  • Panama
  • une partie des Andes
  • Colombie, Uruguay et Argentine

Comme de nombreuses espèces de canards, les capybaras se jettent à l’eau lorsqu’ils se sentent menacés. Excellents nageurs et plongeurs, ils parcourent de longues distances immergés, en piétinant sur le fond.

capybara

Parfois, comme des hippopotames, ils remontent respirer au ras de l’eau, à peine visibles : seuls affleurent les yeux, les oreilles et les narines, disposés au sommet de la tête.

Ils broutent des végétaux en plongée. Les capybaras sont en fait des mammifères semi-aquatiques.

Ainsi, leur accouplement se déroule aussi dans l’eau après un cérémonial complexe. Enfin, l’eau leur permet de mieux réguler leur température.

Qui mange le capybara ?

Dans les marigots (bras de rivière dans les pays tropicaux), si les capybaras adultes côtoient sans crainte les caïmans (ils sont assez vifs et malins pour leur échapper), leurs petits courent plus de risques.

C’est à terre que les capybaras rencontrent la plupart de leurs prédateurs : pumas, jaguars, anacondas et… humains.

L’espèce dispose d’une panoplie très originale pour se défendre : une glande frontale ovoïde, longue de 7 cm environ, sécrète une substance cireuse et musquée qui sert à marquer d’odeurs le territoire d’un groupe.

Ils ont deux paires d’incisives, larges chacune de 2 cm, qui permettent de couper des branchettes coriaces, mais aussi d’infliger de graves blessures.

Les pattes sont palmées jusqu’à la base des griffes.

Autres animaux sauvages à découvrir

Voici quelques animaux sauvages intéressants :

2 réflexions au sujet de “Pourquoi les autres animaux aiment-ils tant les capybaras ?”

  1. Bonjour,
    Merci pour l’idée de présenter le capybara.
    J’ai 2 remarques sur la qualité de la rédaction:
    – je n’ai pas vu où sont notées vos sources, or c’est un copié collé de la présentation Wikipedia avec quelques photo sympathiques ajoutées.
    – l’article ne répond pas du tout à la question posée dans son titre. Il présente simplement ce chouette animal. Alors pourquoi?

    Répondre
  2. Pourquoi ? C’est dit indirectement : son comportement sociable, placide et grégaire, tout comme ses caractéristiques physiques font qu’il n’a aucun trait commun avec les prédateurs que les autres animaux craignent. Cela le rend certainement aussi attrayant comme un gros nounours !

    Répondre

Laisser un commentaire