Bien-être et santéfeatured

Reconnaître l’angine

Une sensation de lame de rasoir au fond de la gorge à chaque fois que vous déglutissez : et c’est pire lorsque vous mangez, le tout avec de la fièvre ? Vous avez probablement une angine.

Définition et causes de l’angine ?

L’angine est une inflammation des deux organes producteurs de lymphocytes que sont les amygdales : situés au fond de la gorge, ils sont la première barrière immunitaire contre les agressions extérieures.

Elle survient du jour au lendemain : vous avez tout à coup très mal à la gorge avec de la fièvre. Signe caractéristique, déglutir donne la sympathique sensation de coups de lame de rasoir en travers de la gorge. Et c’est pire en mangeant : à en avoir mal jusque dans l’oreille. Dur aussi pour les bavards, ça ne fait pas du bien non plus.

Oui ou non, c’est-ce une angine ? Le test est simple : si déglutir apaise votre mal de gorge, vous avez une pharyngite, s’il le décuple, vous avez une angine. Et s’il s’agit d’une allergie, vous avez aussi des démangeaisons au fond de la gorge. Mais attention à ne pas vous tromper, d’autant qu’une angine peut s’étendre au pharynx.

Angine virale ou bactérienne ?

Dans 80% des cas, l’angine est d’origine virale : elle ne se traite donc pas par des antibiotiques. C’est cette forme qui touche plus particulièrement les enfants, qui sont les plus sujets aux angines, et les adultes jusqu’à environ quarante ans.

Moins fréquente, les angines d’origine bactérienne sont dues à un streptocoque (streptocoque β-hémolytique du groupe A). Et doivent absolument être soignées par antibiotiques. Faute de traitement, les complications possibles en sont des douleurs articulaires, une inflammation rénale, ou encore la diphtérie, qui a fait son retour dans certains pays de l’ex Europe de l’est.

Une angine sans fièvre ?

Oui c’est possible. Les symptômes de l’angine sont nombreux, évitez donc l’auto-diagnostic et consultez votre médecin si les symptômes sont très forts et persistent.

Ce n’est pas vous qui allez faire la différence : votre médecin fera un test « test de diagnostic rapide de l’angine », qui consiste à prélever de façon indolore un prélèvement au niveau des amygdales et à plonger dans un liquide révélateur.

Si vous avez une très forte fièvre, les ganglions du cou douloureux et également des douleurs abdominales, des vomissements, ne restez jamais sans consulter : il y a de fortes chances pour qu’il s’agisse d’une angine d’origine bactérienne.

Angine rouge ou blanche, quelle différence ?

L’angine rouge est caractéristique d’une inflammation des amygdales : en ce cas, elle est virale ou microbienne. La blanche s’accompagne de points blancs voire d’une membrane qui recouvre les amygdales : elle peut aussi être le symptôme d’une carie dentaire.



Durée de l’angine

Si cette maladie est correctement soignée, elle dure entre trois et cinq jours. Pour ce faire, respectez toujours scrupuleusement les prescriptions.

Angine contagieuse

Afin de ne pas contaminer votre entourage, lavez-vous bien les mains (mais cela, vous devez le faire même si vous n’êtes pas malade), ne leur toussez pas à la figure mais en mettant votre main devant.

L’angine étant une maladie majoritairement infantile, veillez à son hygiène, même si vous ne pouvez pas laver jusqu’au crayon qu’il mord. Mais faites attention au doudou qu’il porte à la bouche. Et gardez-le chez vous, pour qu’il ne contamine pas toute la crèche ou la classe. De toute façon, le repos fait partie du traitement.

Les traitements naturels à l'angine
Les traitements naturels à l’angine

Angine chez l’adulte

L’angine est une maladie infantile répandue, mais elle touche aussi l’adulte. Restez donc vigilant aux conseils ci-dessus pour vous en prémunir.

Ne prenez pas votre mal de gorge à la légère et consultez un spécialiste.

Angine : traitements naturels

Boissons chaudes

En infusion, les basiques restent la meilleure façon d’apaiser la douleur de l’inflammation et de débarrasser les amygdales des microbes : c’est le tandem citron-miel, l’un et l’autre antibactériens et apaisants.

Toujours en infusion, pensez aussi au thym. Et n’oubliez pas la plante-phare des voies respiratoires, qu’est l’eucalyptus, en infusion, en teinture-mère ou bien en inhalation.

Vous pouvez aussi vous préparer des sirops antibactériens : du sirop d’oignon, en plaçant au bain-marie six oignons blancs et une trois à quatre cuillers à soupe de miel. Laissez revenir pendant deux heures, puis filtrez une fois refroidi.

Les traitements naturels à l' angine
Les traitements naturels à l’ angine

Et gargarismes

Vous connaissez le clou de girofle pour le mal de dents. Il marche aussi pour une inflammation des amygdales. Plantez cinq à six clous de girofle dans du miel, et laissez-les diffuser pendant vingt-quatre heures au réfrigérateur. En attendant ? Alternez infusions et gargarismes.

Rien de tels qu’un gargarisme au bicarbonate de soude, véritable outil de l’hygiène buccale : une cuiller à soupe dans une demi-tasse d’eau froide et glglglgl… au-dessus du lavabo !

La chaussette autour du cou, du domaine du bêtisier !

A défaut de l’avoir essayé, vous avez dû en entendre parler : s’enrouler en écharpe autour du cou, la chaussette sale que vous avez porté le jour où l’angine s’est déclenchée. Ce gag nous viendrait d’Angleterre : sa variante en serait de se mettre des tranches de bacon autour du cou. Et si vous avez la fibre plutôt irlandaise, ce sont des filets de harengs sous la plante des pieds.

Là, évitez juste d’en parler à votre médecin, il risquerait de vous diagnostiquer un léger déséquilibre mental.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert.fr vous invite à consulter les articles suivants :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer