Des aliments fermentés dans nos assiettes

Découvrez les produits fermentés et leurs bienfaits

By Marjorie Tourette

Aliments fermentés

Les aliments fermentés, on en mange tous les jours ou presque ! Pourtant, il n’est pas rare qu’on en consomme sans même s’en rendre compte. Plongeons dans l’univers de la fermentation en commençant par les bases.

Qu’est-ce qu’un produit fermenté ?

Commençons par déterminer ce qu’est la fermentation : une transformation. Plus précisément, il s’agit d’enzymes produits par des micro-organismes qui changent les sucres en gaz, alcool ou encore en acides. Parmi ces micro-organismes, on peut citer les champignons, les bactéries et les levures.

Un aliment fermenté est donc un aliment qui a subi une transformation sous l’action d’un ferment/enzyme.

Dans la cuisine, on peut avoir affaire à principalement trois types de fermentation :

Les aliments fermentés traditionnels

Historiquement, la fermentation était utilisée dans le but de mieux conserver les aliments et plus longtemps. On retrouve des traces de cette technique un peu partout dans le monde.

Parmi les produits les plus connus en France, il y a le pain, la choucroute, le vin, la bière, le beurre, les cornichons, le vinaigre, le café, etc.

Comment ça ? Le pain est issu de la fermentation ? Eh oui ! La levure ou le levain agit sur les sucres qui sont dans la pâte. Encore plus étonnant ? Il s’agit là d’une fermentation alcoolique.

Liste des aliments fermentés

Comme vous pouvez l’imaginer, il existe une grande quantité de produits fermentés. En voici une liste non-exhaustive :

  • laitages (ex : fromage, crème),
  • légumes (ex : betterave, aubergine),
  • boissons (ex : kombucha, kéfir),
  • cuisine asiatique (ex : miso, kimchi),
  • fruits (ex : pêche, abricot),
  • viandes (ex : saucisson, jambon),
  • poissons (ex : hareng, truite).

Aliments fermentés

Quels sont les légumes fermentés ?

On l’a vu plus haut, beaucoup d’aliments peuvent subir une fermentation. Les légumes ne font pas exception : ail, oignon, céleri, chou, carotte, tomate, haricots, etc.

Quels sont les bienfaits des aliments fermentés ?

Les légumes lacto-fermentés regorgent de bienfaits. Ils sont par exemple pleins de vitamines. En effet, les vitamines tendent à se développer lors du processus de fermentation.

Ils sont également riches en minéraux, renforcent le système immunitaire, participent au bon fonctionnement du système digestif, apportent de l’énergie, etc.

Aliments fermentés et probiotiques

Les aliments fermentés sont pleins de bactéries nommées « probiotiques« . Celles-ci sont naturellement présentes dans notre organisme.

Le saviez-vous ? Les probiotiques sont également appelées « bonnes bactéries ».

Les probiotiques sont bénéfiques pour le corps, surtout au niveau de notre tube digestif. Jugez par vous-même :

  • régulation du transit intestinal,
  • amélioration de la digestion et du syndrome de l’intestin irritable,
  • diminution des diarrhées…

Les probiotiques jouent aussi un rôle dans notre immunité.

Aliments fermentés et ballonnements

Les légumes lacto-fermentés permettent de diminuer les ballonnements. L’explication vient du fait que les bactéries lactiques font un premier travail de digestion des fibres.

Fermentation

Aliment fermenté à éviter

Il n’y a pas de contre-indication particulière à la consommation d’aliments fermentés (si la fermentation est effectuée correctement). Cependant, comme toutes les bonnes choses, il faut les consommer avec modération. En consommer en trop grande quantité peut provoquer des maux de tête ou encore des ballonnements.

De plus, le processus de transformation nécessitant du sel, les personnes qui souffrent d’hypertension doivent en faire une consommation prudente.

Où trouver de la nourriture fermentée ?

Étant donné le nombre des produits fermentés qui existent, vous pouvez bien évidemment en trouver très facilement dans de nombreux magasins.

Vous ne trouvez pas votre bonheur dans le commerce ? Qu’à cela ne tienne ! Essayez-vous donc à l’art ancestral de la fermentation à la maison.

Aliments fermentées : nos recettes

Fermentation de légumes

Prêt·e à vous lancer dans la fermentation ? Super ! La rédaction de Toutvert vous propose une procédure toute simple pour débuter en beauté la fermentation des légumes.

Premièrement, retirez les peaux épaisses et coupez les légumes en morceaux. Les bactéries qui se trouvent sur la peau permettent la fermentation, donc ne les épluchez pas entièrement. Ajoutez du sel et laissez le temps aux légumes de dégorger. Quelle quantité de sel ? Plus ou moins 2% du poids total des légumes. Si vous voulez faire fermenter des légumes qui ne rendent pas d’eau, il faudra ajouter de l’eau (on appelle cela la « saumure »). Pour finir, il faut mettre votre préparation en pot. Veillez à ce que les pots soient bien propres et hermétiques. Les légumes doivent être submergés par leur eau, cela évitera la présence d’oxygène. L’oxygène étant un élément qui permet le développement de moisissures et autres levures.

Bon à savoir : plus le temps de fermentation est long, plus les aliments seront tendres et acidulés.

Vous constatez une mauvaise odeur (type œuf pourri) à l’ouverture du pot ? La fermentation est ratée !

Si vous voulez réussir du premier coup, tentez l’expérience avec des légumes qui se prêtent bien à cette transformation : carotte, chou, betterave, cornichon (concombre).

Recette de smoothie

Un smoothie, c’est parfait pour faire le plein de bonnes choses. Pour une boisson gourmande et bonne pour la santé, mixez des bananes, des fraises et du kéfir.

Fermentations !: les microbes nous veulent du bien
Prix mis à jour le 20-04-2024 à 3:43 AM.

Laisser un commentaire