Alimentation pour chien ? Sa santé par sa gamelle

L’alimentation pour chien, tout comme celle de l’homme, nous maintient en bonne santé. Sa gamelle est donc essentielle, qu’il s’agisse d’un Chiwawa ou d’un molosse : qui aime bien, nourrit bien !


Alimentation pour chien : un net penchant carnivore

Qu’on le déplore ou non, nos amis les chiens ne sont pas végan. Ne leur en voulez pas, leurs muscles, et même leur pelage fait de protéines, ont besoin de viande.

D’ailleurs, si certaines races sont réputées plus gourmandes que d’autres – on pense à l’épagneul – un chien se nourrit par besoin. Un besoin inné en protéines animales, même si le sevrage – entre 4 et 7 semaines – est propice pour l’ouvrir à d’autres saveurs.

Protéines animales et imitation du comportement maternel sont les deux références de votre quadrupède.



Toxic croquettes
Prix EUR 19,90
Qui dit protéines animales ne dit pas n’importe lesquelles. De manière générale, un chien aime le foie et l’estomac crus, issus du bœuf et de la volaille, et dans une moindre mesure de l’agneau et du cheval. Le chien aime bien les abats, de préférence rouge.

Mais à propos de protéines, exit le poisson : il fait partie de la liste des aliments dangereux pour votre chien. Même le poisson pané est à déconseiller.




Pourquoi ? Le sel sous toutes ses formes est mauvais pour la santé de votre chien.

Qui dit viande, dit os : une vraie gourmandise, sauf les os de volaille et de lapin, a fortiori s’ils sont cuits, donc plus friables.

Quant au gras, de la graisse de volaille et du gras de porc lui en feront se lécher les babines.

Alimentation pour chien ? Sa santé par sa gamelle
Alimentation pour chien ? Sa santé par sa gamelle



Humide ou croquant ?

Tous les chiens ont besoin de mastiquer : c’est bon pour la digestion.

Il n’empêche, une pâtée faite maison leur fait le plus grand bien. C’est la meilleure façon de lui accommoder le triptyque viande-féculents-légumes.

Une ration de viande agrémentée de pâtes et de légumes forme une alimentation humide, à lui servir en alternance avec des croquettes.

Un petit plus ? Ajoutez de temps à autre, une cuiller à café d’huile végétale à sa pâtée.

Cela lui fera briller le poil !




Et les végétaux ? Bien sûr, mais pas n’importe lesquels

Pour carnivore, votre chien mange des fruits et légumes.

Lesquels ? Pour ne pas vous tromper, rayez de la liste ceux qui lui sont nocifs : le raisin, l’abricot, la poire, la prune.

Le meilleur fruit ? La pomme, qu‘il s’amuse à croquer. Une bonne source de vitamines C et un bon « dentifrice » !

Attention à enlever les pépins, qui eux, sont toxiques.

Mais votre chien ou plutôt son organisme se régalera également de bananes, de melon, de pastèque, d’ananas et même, petit luxe, de myrtilles.




Au rayon des légumes et là encore pour ne pas vous trompez, biffez les champignons, l’ail et l’oignon, et l’avocat.

Le chien a la réputation d’aimer un bon « boeuf-carottes ». Eh oui, la carotte ! Une vraie gourmandise, mais le tout est dans l’équilibre, elle contient du sucre.

D’ailleurs, votre chien aime les choux, dont les choux de Bruxelles, les épinards, les haricots verts (c’est même facile de lui en faire manger) et la salade.

Alimentation pour chien ? Sa santé par sa gamelle
Alimentation pour chien ? Sa santé par sa gamelle

La patate douce, oui. La pomme de terre, non

De saison ? La patate douce, excellent apport en vitamines E, A, B-6 et C , mais aussi en calcium, fer, potassium et fer. Osez aussi le potiron et la citrouille, riches en fibres et nutriments bons pour sa santé.




L’été venu, votre chien appréciera aussi une part de melon. Qui dit qu’il n’y a pas le choix : à l’instar de la vôtre, l’alimentation de votre compagnon doit être variée.

Sucrés ou salés, nos péchés mignons ne sont pas les leurs

Et le sucre ? Un bon morceau de fromage ? Nous n’avons pas les mêmes papilles gustatives que nos quadrupèdes : évitons le transfert.

  • Le chocolat est l’un des pires aliments pour un chien : un excitant qui peut le mettre en péril. Exit donc le sucre, que le chiot ignore.
  • Oubliez aussi le fromage, moins nocif mais qui le fait engraisser inutilement : morceau d’Emmenthal ou carré de Kiri ne sont pas les friandises idéales.
  • Préférez un bout de saucisse ou de carotte.
  • Quant au lait, une fois sevré, un chien n’en n’a pas plus besoin que nous.
  • Oubliez aussi le sel, les chips et olives, qu’ils ne font saliver que nous-même et lui sont hautement nuisibles.

En somme, votre chien est facile à nourrir, pourvu que vous respectiez son besoin en une alimentation variée et équilibrée.

Les races de chiens de berger et de bouvier

Regardez nos fiches pratiques sur les chiens



Outbrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre *