Alchémille : une plante « féminine » à redécouvrir, propriétés et bienfaits

Populaire au Moyen Âge, l’alchémille est une plante qui a été malheureusement délaissée pendant des siècles.


Offrant de nombreux bienfaits sur la santé, particulièrement pour les femmes, il est intéressant de la redécouvrir.

Alchémille : origine

L’alchémille, également appelée pied-de-lion ou encore Manteau de Notre Dame, est une plante herbacée qui se compose de larges feuilles arrondies et de petits bouquets de fleurs jaune pâle.

Originaire d’Europe, elle doit son surnom de “plante des alchimistes” à ses nombreuses propriétés médicinales.

Très appréciée des femmes sujettes aux troubles gynécologiques, elle étend cependant ses propriétés à d’autres maux.




A LIRE: Mélisse officinale: pas seulement une plante médicinale

Alchémille : propriétés médicinales

L’alchémille est une plante qui accompagne la femme tout au long de sa vie.

Reconnue pour soulager de nombreuses affections gynécologiques : 

  • règles douloureuses ou abondantes
  • syndrome prémenstruel
  • prise de poids
  • douleurs
  • pertes blanches
  • prévention des fibromes
  • réduction des hémorragies

Elle  régule le cycle menstruel. Elle veille également sur les femmes enceintes en favorisant la nidation, en diminuant les risques de fausses couches et en facilitant l’accouchement.




Suite à l’accouchement, elle aide à reconstituer l’appareil utérin et contribue au rétablissement du cycle.

Dans un autre registre, grâce à ses propriétés astringentes (qui resserrent les tissus), elle re-dynamise la peau et combat les vergetures et la cellulite.

Enfin, en période de ménopause, elle contribue à la mise en place d’un nouvel équilibre hormonal.

INTÉRESSANT: La guimauve et ses multiples propriétés médicinales

alchemille
Alchémille : bienfaits



Alchémille : bienfaits pour la santé

L’alchémille possède d’autres bienfaits sur la santé, en particulier au niveau sanguin et gastro-intestinal.

  • Riche en flavonoïdes, cette plante favorise la circulation sanguine.
  • Elle permet, par exemple, de lutter contre l’insuffisance veineuse responsable des jambes lourdes, des chevilles gonflées et des œdèmes.
  • Ses propriétés astringentes, stomachiques (qui favorise la digestion) et spasmolytiques font de cette plante un traitement d’appoint contre les maladies gastro-intestinales, comme les diarrhées légères, les gastrites, les entérites et les colites chroniques.
  • Pour finir, ses propriétés cicatrisantes lui permettent de soigner les petits maux de bouche comme les aphtes, gingivites et stomatites.

Elle s’utilise sous forme d’infusion ou en lotion.

Ne possédant pas d’effets secondaires toxiques connus, l’alchémille est toutefois déconseillée aux femmes qui prennent des contraceptifs oraux, aux personnes à risque de thrombose ou phlébite et à ceux qui suivent des traitements anti-vitamines K.

La rédaction de Toutvert vous conseille aussi:




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre *