Connaissez-vous l’agriculture biodynamique ?

Quand on parle d’agriculture biodynamique, on devrait en réalité parler de « façon de concevoir l’agriculture », car c’est toute la ferme qui est alors vue comme un organisme vivant à part entière, agissant de manière complexe.


Plantes, terres et animaux sont tous partie intégrante d’un système unique, dans lequel les relations s’équilibrent entre elles, sans intervention extérieure, en un cycle où tout naît, meurt et renaît.

Agriculture biodynamique et biologique

L’agriculture biodynamique se veut encore plus en harmonie avec la Nature par rapport à l’agriculture biologique, même si elle en épouse certains principes, tels que l’interdiction de l’usage des fertilisants et des pesticides d’origine chimique.

Elle s’en différencie cependant par l’utilisation de préparations spéciales, à base d’herbes et de minéraux pulvérisés sur les plantes, et par le respect des cycles lunaires, que l’on parle de semailles ou de travaux des champs.

Les principes de l’agriculture biodynamique ont été posés par Rudolf Steiner, philosophe et auteur de la « méthode éducative de Waldorf ».




En 1924, le célèbre anthroposophe allemand lança une série de rencontres avec des agriculteurs qui n’étaient pas satisfaits des résultats obtenus suite à l’utilisation d’additifs chimiques pour l’élevage et la culture de leur ferme.

Steiner formula en public sa première idée de l’agriculture biodynamique.

SUR LE MÊME THÈME : Semer avec la lune, comment les phases lunaires influencent l’agriculture

Agriculture biodynamique : principle

Le principe de base de cette disciple naît du concept suivant :




la ferme est un organisme à part entière, dans lequel tous ses habitants sont des éléments certes automnes mais liés entre eux par des relations qui en favorisent la survie réciproque.

A partir de là, les plantes, les animaux et l’agriculteur, mais également leurs déchets (des déjections des animaux aux parties de plantes qui restent dans le sol une fois la récolte effectuée), concourent à fertiliser, nourrir et maintenir en forme tout l’écosystème.

Les principaux instruments sont :

  • le calendrier lunaire
  • les préparations
  • la biodiversité

Tout en adoptant des méthodes dites ancestrales, car utilisées de tous temps, telles que :

  • la rotation des cultures,
  • les cultures de couverture,
  • les méthodes de fumage naturel
  • et les cycles lunaires

L’agriculture biodynamique se différencie de l’agriculture traditionnelle par le fait qu’elle considère comme fondamentale l’influence des dimensions cosmiques sur l’organisme-ferme :




  • les préparations
  • variétés de plantes
  • les phases lunaires en intensifient les effets.
Connaissez-vous l'agriculture biodynamique ?
Connaissez-vous l’agriculture biodynamique ?

L’équilibre impliquant ainsi l’organisme-ferme l’amène à respecter le biosystème et ses organismes, tous considérés comme utiles.

Par exemple, aucune plante n’est à éliminer car aucune n’est vue comme nuisible.

Panorama des alternatives agricoles :

Steiner a développé une méthode ayant également des retombées au niveau social :

la communauté dans laquelle s’insère la ferme devient un nouveau modèle culturel d’agrégat social, où l’on retrouve les mêmes principes à la base de la biodynamique.




Les préparations sont les instruments fondamentaux pour fertiliser le sol, de par leur capacité à transférer les forces cosmiques et surnaturelles à la terre.

  • Steiner en a repéré de 9 types différents, et donne les indications spécifiques pour les obtenir.
  • Certaines études ont par la suite démontré les d’effets positifs de ces micro-organismes, accélérant la phase de compostage, et stimulant le développement et la croissance des plantes.

Parmi les éléments utilisés pour créer ces préparations, on retrouve des herbes et des minéraux déjà employés en phytothérapie, tels que l’achillée, le taraxacum, l’equisetum et la valériane.

Leur modalité est proche des préparations homéopathiques : chaque préparation est employée dans un but précis de décomposition du sol et la dose est minime, par rapport à la masse de l’organisme à traiter.

Il existe aujourd’hui une marque internationale certifiant l’origine du produit selon les méthodes de la culture biodynamique : Demeter, unique garantie que tel vin, telle céréale ou tel fromage soit réellement issu des principes de cette « philosophie » agricole.

ET AUSSI :

Enregistrer




Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre *