Maison au naturel

Adoucissant maison : nos recettes DIY pour un linge tout doux !

Écologique, économique et sain

Pour assouplir ses textiles sans encrasser sa machine à laver, l’ adoucissant maison reste la meilleure des solutions. Facile à réaliser, peu coûteux et personnalisable à l’infini, il se veut surtout bien plus respectueux de notre santé et de notre planète. Voici nos conseils et astuces pour dire adieu au linge rêche… au naturel.

Adoucissant maison pour le linge : que des avantages !

Entre parfums, conservateurs et tensioactifs, la composition de l’assouplissant traditionnel n’est pas franchement séduisante. Renfermant un bon nombre d’allergènes, il pourrait entraîner chez les publics sensibles des gênes respiratoires ou des réactions cutanées. Pour cette raison, rappelons que son usage reste fortement déconseillé pour les nourrissons.

Notre santé n’est d’ailleurs pas la seule à en pâtir. En relarguant de telles substances dans les eaux usées, nous participons indirectement à la pollution des environnements aquatiques et à l’altération de la biodiversité. Sans parler des contenants plastiques, souvent légion dans l’industrie des produits ménagers.

Et notre lave-linge dans tout cela ? Il n’est guère plus épanoui. Au fur et à mesure des lavages, l’assouplissant s’accumule sur les parois du tiroir à lessive et sur les conduits, conduisant même à la formation de moisissures. Résultat, on use prématurément sa machine tout en salissant son linge.

Passer à l’adoucissant maison permet ainsi de garder le contrôle sur sa composition en employant des ingrédients naturels tout en réalisant de sacrées économies au quotidien. Car entre nous, vous avez certainement déjà tout le nécessaire dans votre placard pour vous lancer !

Comment faire pour avoir un linge doux ?

Adoucir ses vêtements ou son linge de maison sans recourir aux formulations de synthèse, c’est possible. Encore faut-il trouver un agent assouplissant naturel qui mettra le holà aux serviettes râpeuses !

Le vinaigre blanc, un anticalcaire puissant

S’il existe un ingrédient qui fait des miracles, c’est certainement le vinaigre blanc. En neutralisant l’excès de calcaire dans l’eau, il redonne au linge toute sa souplesse tout en l’assainissant naturellement. Comble du bonheur, ses propriétés détartrantes décrassent naturellement la machine à laver au passage. Vous craignez que son odeur forte n’imprègne vos textiles ? Pas d’inquiétude, celle-ci s’estompe tranquillement pendant le lavage.

Jeune femme avec son enfant sortant le linge de la machine à laver pour l'étendre
Les produits maison pour une atmosphère saine et naturelle

Quel vinaigre blanc pour adoucissant ?

Pour l’employer correctement, diluez-le dans de l’eau minérale à parts égales et versez-en 50 à 60 ml dans votre compartiment pour adoucissant.

Vous pouvez utiliser un vinaigre blanc ayant un degré acidité faible ou intermédiaire, compris entre 5 et 8%. Ce pourcentage représentant la quantité d’acide acétique contenu dans le produit.



Un adoucissant sans vinaigre blanc, ça existe ?

Si vous n’affectionnez pas le vinaigre blanc, il existe heureusement d’autres alternatives efficaces. L’acide citrique, entièrement biodégradable et 100 % naturel, le remplace tout aussi bien. Il possède d’ailleurs l’avantage de maintenir en place les élastiques textiles – contrairement au vinaigre qui les distend légèrement.

Autre solution, le sel d’Epsom : distinct du sel de table, il se compose de sulfate de magnésium aux propriétés détergentes et assouplissantes. Additionné ou non d’huile essentielle, employez-le à raison de 50 g par lessive. Il fait également fureur pour éliminer les dépôts de la machine à laver : faites-la tourner en programme cycle court avec une tasse de sel et de l’eau chaude.

Quelles fragrances ou huiles essentielles pour un adoucissant maison ?

Pour un linge délicatement parfumé, ajoutez 10 à 15 gouttes d’huile essentielle par litre d’adoucissant maison. En plus de conférer une odeur plaisante, elles libèrent leurs composés actifs et peuvent tantôt désinfecter, vivifier ou apaiser. Faites votre choix en vous inspirant des suggestions suivantes :

Si les essences d’agrumes excellent par leurs notes acidulées, maniez-les avec précaution car elles tâchent le linge blanc : pas plus d’une ou deux gouttes dans votre préparation.

L’origine naturelle des huiles essentielles ne doit pas faire oublier leur puissance. Riches en composés actifs, elles peuvent se révéler irritantes pour la peau ou les muqueuses des personnes sensibles. Leur usage est donc déconseillé chez la femme enceinte ou allaitante ainsi que chez les enfants de moins de 3 ans.

Adoucissant maison qui sent bon sans huile essentielle

Vous ne souhaitez pas recourir aux huiles essentielles ? Pensez aux hydrolats (ou eaux florales) : plus légers, ils ne présentent aucune contre-indications. Fleur d’oranger, pamplemousse, rose… Variez les plaisirs selon les saisons et vos envies !

Adoucissant maison avec des fleurs

Si vous aimez partir en cueillette, aromatisez votre adoucissant avec des plantes ou fleurs séchées : branches de lavande, écorces d’agrumes, pétales de rose…

Laissez-les simplement macérer dans un mélange eau-vinaigre pendant 10 jours avant utilisation.

Plantes aromatiques dans un pilon, pétales de rose, sel d'Espom et bouteille d'adoucissant
Nos recettes faites maison

Quelques recettes pour adoucir ses textiles

Adoucissant maison à la lavande fraîche

Dans une bouteille en verre, mélangez 250 ml de vinaigre blanc et 250 ml d’eau douce. Glissez quelques brins de lavande et laissez infuser pendant une dizaine de jours. Filtrez ensuite votre préparation à travers une passoire, et utilisez-le comme votre adoucissant habituel : 1 bouchon par machine (soit 3 à 4 cuillères à soupe environ).

Adoucissant maison au citron

Remplacez simplement la lavande par des écorces de citron. Pour un parfum plus soutenu, ajoutez 1 à 2 gouttes d’huile essentielle de citron zest.

Adoucissant maison à l’acide citrique

Une version sans vinaigre blanc : dans une bouteille en verre, mélangez 1 L d’eau et 70 g d’acide citrique. Patientez quelques heures jusqu’à dissolution complète, puis utilisez dans les mêmes proportions que précédemment.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page