Achillée millefeuille : propriétés et bienfaits

L’achillée millefeuille se repère aisément à la multitude de ses feuilles minuscules au bout de ses longues tiges à poils laineux. Achille en guérissait les blessés de la guerre de Troie.

L’achillée millefeuille est une plante médicinale de la famille des astéracées – tout comme l’aster ou la marguerite –  qui pousse dans nos régions tempérées et présente d’importantes propriétés cicatrisantes et hémostatiques, bien connues des anciens.


« Guérir par la lance d’Achille » ! Le héros de la guerre de Troie aurait ainsi refermé la plaie de Télèphe. Achille aurait pour cela recouru à la plante éponyme.

Chez nous cette plante trouvera plus tard divers surnoms liés à ses propriétés:

  • « herbe de la Saint-Jean », en raison de ses vertus protectrices dès lors qu’on la suspendait chez soi
  • « herbe aux coupures » grâce à ses vertus anti-inflammatoires et antiseptiques
  • « herbe aux charpentiers » pour ses propriétés antihémorragiques et ses emplois pour soigner les plaies et blessures de toutes sortes
  • « herbe aux militaires » parce que pendant la Première Guerre mondiale, l’achillée millefeuille faisait partie du « kit de survie» du soldat pour ses effets toniques et stimulants et parce qu’elle aide prévenir les excès de fièvre

En plus elle aide lors d’un régime amaigrissant, à purifier le sang des toxines, a des vertus digestives et diurétique et facilite les règles.

Dans la pharmacopée actuelle, le pouvoir cicatrisant de l’achillée millefeuille est largement admis. En effet, l’achillée millefeuille est riche de 80 principes actifs, représentant un formidable « tout en un » de principes hémostatiques, antiseptiques et décongestionnants.




En effet l’« achilléine », alcaloïde contenu dans la plante, accélère la coagulation du sang. Alliée à l’azulène aux propriétés décongestionnantes et anti-inflammatoires, au camphre ou au menthol, l’achillée millefeuille est une pharmacie en soi!

Mais le cataplasme cher à Achille et aux charpentiers, n’est pas l’apanage de ces messieurs : en régulant le flux sanguin, l’achillée millefeuille soulage, par bains de siège, les cycles féminins menstruels douloureux.

achillée millefeuille

Et cette plante-phare de l’herbier du naturopathe s’inscrit également en haut des soins apportés aux troubles digestifs : ses effets apaisants jugulent les troubles digestifs aussi bien que les pertes d’appétit, le tout à dose homéopathique:



  • 1 à 2 cuillères à thé des feuilles sechées d’achillée millefeuille
  • 150 ml d’eau

A boire 3 fois par jour entre les repas.

Enfin, associée ou non à du vinaigre, l’achillée millefeuille combat, par ses vertus antiseptiques, un simple rhume.

INTÉRESSANT: Les plantes préférables aux médicaments chimiques?

Les grecs crurent détenir la panacée. Ils découvrirent l’achillée millefeuille, qui fait aujourd’hui pleinement partie de la phytothérapie.

Sans oublier sa magie au jardin : l’achillée millefeuille écarte les insectes nuisibles… et augmente la teneur en huiles essentielles des plantes voisines!

La rédaction de Toutvert vous conseille aussi:




Outbrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre *