Actualitéfeatured

Elephants & Bees Project, des abeilles pour sauver les éléphants d’Afrique !

Comment un petit insecte de la taille d’une abeille peut sauver de la mort des gros pachydermes ? Vous vous posez certainement la question. C’est l’idée la plus naturelle et la plus respectueuse de la nature qui puisse être mise en place pour sauver les éléphants d’Afrique.

Une des plus importantes causes de mortalité des éléphants en dehors du braconnage est la chasse des éléphants réalisés par les paysans africains. En effet, les éléphants traversent fréquemment les champs cultivés et les paysans ne trouvent que comme défense pour leurs récoltes de tuer les éléphants qui s’aventurent sur leurs terres. Dans cette lutte beaucoup d’éléphants trouvent la mort, et parfois les paysans aussi.

A LIRE : Combien d’années l’homme pourrait-il survivre à la disparition des abeilles ?

Pour lutter contre ces chasses meurtrières, la zoologiste Lucy King a eu une idée étonnante mais très efficace ! Les éléphants ont peur des abeilles. Rien que d’entendre leur bourdonnement, les pachydermes prennent la fuite, apeurés par ces petits insectes.

Elephants & Bees Project, des abeilles pour sauver les éléphants d'Afrique !
Elephants & Bees Project, des abeilles pour sauver les éléphants d’Afrique !

L’idée de Lucy King à travers l’Elephants and Bees Project est d’encercler les champs avec des ruches espacées d’une dizaine de mètres chacune. Les résultats sont plus que concluants et le bénéfice est triple ! Tout d’abord les éléphants fuient effectivement les champs entourés de ruches, les saccages de récolte ont baissé de 80%.

Elephants & Bees Project, des abeilles pour sauver les éléphants d'Afrique !
Elephants & Bees Project, des abeilles pour sauver les éléphants d’Afrique !

Ensuite, les abeilles contribuent à polliniser la végétation et les cultures. Enfin, le miel produit par les abeilles donne aux agriculteurs un revenu supplémentaire.

INTÉRESSANT : Eco-volontariat : comment voyager et agir pour la protection de l’environnement !

Ce projet a initialement vu le jour au Kenya, mais fort du succès rencontré l’Elephants and Bees Project a déployé ses ruches en Ouganda, Tanzanie, Sri Lanka, Botswana et Mozambique. Les financements sont apportés à la fois par des campagnes de financement participatif, des ONG, universités ou entreprises privées comme Disney.

Adeline

Née en 1983 dans le sud-ouest de la France, Adeline a grandi à la campagne avant de partir à Toulouse, puis Paris, pour poursuivre ses études. Diplômée en sciences de gestion, elle travaille en Allemagne et en Angleterre puis regagne Paris. A la naissance de son premier fils, elle décide de changer de vie professionnelle et de s’orienter vers un domaine qui a plus de sens pour elle, à savoir l’écologie et le développement durable. En 2013, elle rejoint Toutvert où elle peut s’exprimer par la plume sur des sujets de l’économie verte qui lui sont importants. Elle crée en parallèle une activité de conseils et sensibilisation au développement durable (www.environa.eu). En 2016, elle devient rédactrice en chef et responsable éditorial de Toutvert France.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page