Maison & Jardin

3 conteneurs = 1 maison auto-suffisante !

Il a suffi à Joseph Dupuis de 3 conteneurs, un peu d’imagination, du savoir-faire et de la volonté pour construire lui-même sa maison auto-suffisante.

Situé au Canada en Ottawa, il a pendant quelques années observé et cherché des informations sur les « maisons-conteneurs » et a décidé de fabriquer la sienne, en la rendant en plus auto-suffisante énergétiquement !

3 conteneurs = 1 maison auto-suffisante
3 conteneurs = 1 maison auto-suffisante

Ce canadien ingénieux et ingénieur de formation a acheté il y a quelques années 3 conteneurs vides en provenance d’Asie. Il les a assemblé, isolé puis les a relié à un réseau de panneaux solaires installés sur les toits de son atelier situé non loin de là. Il a été aidé dans son projet par son père qui travaille dans le secteur des énergies propres et renouvelables.

3 conteneurs = 1 maison auto-suffisante
3 conteneurs = 1 maison auto-suffisante

A LIRE : Small is beautiful : une micro-maison qui ne manque de rien !

Sa « maison conteneur » dispose du chauffage et de la climatisation. Un poêle à bois est aussi installé en cas de grand froid. Mais cette maison consomme vraiment peu d’énergie.

3 conteneurs = 1 maison auto-suffisante
3 conteneurs = 1 maison auto-suffisante

Joseph Dupuis confie que sa principale source de dépense énergétique est le chargeur de son téléphone portable !

3 conteneurs = 1 maison auto-suffisante
3 conteneurs = 1 maison auto-suffisante

INTÉRESSANT : Voyager en cargo, prenez le temps du voyage

La « maison conteneur » éco-conçue de Joseph lui a coûté à peine 15000 euros (20000 dollars canadiens), dont la moitié est à attribuer aux conteneurs (2600 euros chaque).

3 conteneurs = 1 maison auto-suffisante
3 conteneurs = 1 maison auto-suffisante

Fier de son résultat et motivé par de nouveaux défis, Joseph voudrait maintenant aider d’autres jeunes avec de faibles moyens financiers à construire eux-mêmes leur maison-conteneur sur le même principe.

Adeline

Née en 1983 dans le sud-ouest de la France, Adeline a grandi à la campagne avant de partir à Toulouse, puis Paris, pour poursuivre ses études. Diplômée en sciences de gestion, elle travaille en Allemagne et en Angleterre puis regagne Paris. A la naissance de son premier fils, elle décide de changer de vie professionnelle et de s’orienter vers un domaine qui a plus de sens pour elle, à savoir l’écologie et le développement durable. En 2013, elle rejoint Toutvert où elle peut s’exprimer par la plume sur des sujets de l’économie verte qui lui sont importants. Elle crée en parallèle une activité de conseils et sensibilisation au développement durable (www.environa.eu). En 2016, elle devient rédactrice en chef et responsable éditorial de Toutvert France.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer