Énergies renouvelables

100% énergies renouvelables : la preuve par la Basse-Autriche

Au pays du Danube et des églises à bulbe, l’herbe n’est pas nécessairement plus verte : les indicateurs économiques affichent une croissance en panne, qui a l’an passé flirté avec la récession. C’est pourtant dans ce contexte, que la Basse-Autriche, sa région la plus étendue, est passée au 100% énergies renouvelables.

Première région d’Europe à passer aux 100% énergies renouvelables : un record écologique, mais sans miracle. Isolée de ses voisins européens par les montagnes, l’Autriche en a fait un atout. 60% des énergies renouvelables de la Basse-Autriche sont à base d’hydro-électricité. La technologie appliquée à une configuration naturelle, mais pas seulement : près de l’autre moitié des énergies renouvelables de la Basse-Autriche sont à base d’éolien, de biomasse et de solaire, soit des choix politiques réalisés avec l’adhésion de ses près de deux millions d’habitants.

A LIRE : La production énergétique du Costa Rica est presque 100% renouvelable

Dès 1978 et par referendum, l’Autriche a inscrit dans sa Constitution, le refus du nucléaire. Puis consulté le citoyen sur son engagement dans un « programme de transition énergétique. » ceci a été décliné à l’échelle régionale avec un premier investissement public de 2, 3 millions d’euros, qui a incité le particulier à investir à son tour, dans l’immobilier et le solaire thermique. Cette politique publique de concertation citoyenne pourrait permettre à l’Autriche d’atteindre son objectif ambitieux d’indépendance énergétique d’ici à 2050 !

POUR ALLER PLUS LOIN : Transition énergétique: vers le tout renouvelable d’ici 35 ans!?

En tête de classe de l’énergie renouvelable, pourquoi pas une région française ? Voici deux ans que l’Ademe, l’Agence environnementale pour la maîtrise de l’énergie, a publié une étude en ce sens : la France aurait économiquement avantage à s’affranchir du nucléaire pour entrer dans l’ère du renouvelable… et ce sans surcoût! Mediapart a relayé l’étude de l’Ademe, par ailleurs restée lettre morte. En la matière, les préjugés, y compris culturels, ont la vie dure : historiquement liée aux essais nucléaires, l’énergie du même nom reste « secret défense.».

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer