Yaourt maison : nos conseils pour le réussir !

Faire son yaourt maison soi-même, avec du bon lait, ce n’est pas compliqué.

Faire son yaourt maison, après tout, ça ne prend pas beaucoup de temps. Exit les emballages, les colorants et les arômes artificiels.


Après des années d’oubli, les yaourtières font leur ‘come back’.

Une manière de retrouver la saveur originale du yaourt maison, de profiter de toutes ses qualités nutritives et de faire des économies.

À la vanille, au café, au chocolat au miel, aux herbes, aux épices, aux fruits … les possibilités des yaourt maison sont infinies et saveur et épargne sont garanties !

A LIRE AUSSI : Crème glacée aux différentes saveurs, sans œufs ni lait




Le principe de fabrication du yaourt est peut être comparé à la fabrication du pain : il s’agit de la multiplication de 2 bactéries, lactobacillus bulgaricus et streptococcus thermophilus, qui s’épanouissent dans le lait à une certaine température, entraînant l’épaissisement du lait et le développement de ce petit goût acidulé si typique du yaourt.

Il faut trouver les ferments nécessaires à la fabrication de yaourt (en pharmacie, en grande surface) et choisir des yaourts nature très fermes et non pasteurisés (de préférence au lait entier) avec une date de péremption la plus lointaine possible. Eviter les yaourts au bifidus, les yaourts grecs et les yaourts brassés.

Voici les ingrédients pour 6 petits pots :

  • 1 l de lait UHT ou frais entier
  • 1 petit sachet de ferments lactiques vivants pour yaourt ou 1 pot de yaourt naturel blanc

yaourt maisonPréparation. Les ferments s’activent entre 43° et 45°, il est donc important de les incorporer dans le lait rechauffé dans une casserole: sa température doit être comprise entre 38° et 46° degrés.




  • Si le lait est UHT  arrêtez le feu à 40°, c’est la température de fermentation.
  • Si le lait est frais pasteurisé ou cru on doit le faire bouillir et après, le faire refroidir jusqu’à 42°.

La température précise est importante car le chaud fait partir la fermentation, mais s’il est excessif  il “tue” complètement les bactéries. Il est donc préférable d’utiliser un thermomètre de cuisson (rappelez-vous que ce que vous n’avez pas dans votre maison,  vous le trouverez chez votre voisin, donc frappez à sa porte sans crainte).

A LIRE AUSSI : Les alternatives naturelles au lait de vache

Après, il faut ajouter les ferments lactiques dans le lait (ou sinon ajoutez du yaourt) et mélanger sans faire des grumeaux. A présent, vous devez maintenir la température entre 38° et 45° degrés pour faire fermenter le mélange.

Selon le degré d’onctuosité que vous voulez atteindre et du type de lait employé, vous devez laisser reposer le mélange de 6 à 12 heures. Pour cela, un grand thermos vous sera utile.

Vous pouvez le mettre dans des petits pots lavés et stérilisés (pour les stériliser, vous pouvez les plonger dans l’eau bouillante et les faire sécher au four à 50° ou à l’aide d’un linge très propre).




yogurt

Yaourts maison avec yaourtière

Il est peut être plus judicieux d’investir dans une yaourtière.

C’est plus simple et plus rapide qu’une préparation cuite au four; elle est plus pratique car elle garde les yaourts à bonne température et est moins gourmande en énergie que la cuisson au four. Optez de préférence pour une yaourtière avec des pots en verre.

ET AUSSI : Peut-on conserver un yaourt nature après sa date de péremption ?

Yaourts maison sans yaourtière

Si vous n’avez pas de yaourtière, vous pouvez mettre vos yaourts dans le four légèrement tiède, pendant la nuit (attention, à ne pas dépasser 40°). Laissez au four 8 à 10 heures, selon le degré de densité souhaité.

Après la phase de fermentation, vous pouvez tamiser le mélange avec un filtre pour éliminer les grumeaux du caillot obtenu.




Yaourts maison: conservation et dégustation

Refermez les pots avec un couvercle à vis, puis mettez-les au frigo : c’est là que vous arrêterez la fermentation. Les yaourts doivent passer au minimum 4 heures au frais avant les déguster.  Vous pouvez les conserver pendant 1 semaine.

Et surtout, vous aurez votre yaourt fait maison !

Nos conseils pour bien réussir son yaourt maison

Voici quelques conseils pour bien les réussir :

  • Choisissez les bons ingrédients : un lait bio de préférence, et un yaourt ferment de bonne qualité ou des ferments achetés en magasin bio. Au moment du mélange, veillez à ce que les ingrédients soient tous à température ambiante.
  • Ajoutez du « crémeux » : les yaourts maison sont souvent assez liquides. L’astuce, ajouter une grosse cuillerée de crème fraiche ou du lait concentré dans votre mélange « lait + ferments ».
Yaourt maison : 5 conseils pour les réussir !
Yaourt maison : 5 conseils pour les réussir !
  • Évitez d’incorporer des fruits acides crus : les abricots ou encore les melons, risquent de faire tourner vos yaourts. La solution : les faire cuire avant de les ajouter à la préparation.
  • Laissez la yaourtière faire son travail : elle doit être à l’abri des vibrations. Évitez de soulever le couvercle pour vérifier que vos yaourts prennent bien car les ferments ont besoin de calme.
  • Soyez patients ! Ne dégustez pas tout de suite. Vos yaourts seront meilleurs et plus fermes si vous attendez deux à trois jours.

LA REDACTION DE TOUTVERT VOUS CONSEILLE AUSSI :




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *