Vitamine B : carence, conseils et aliments riches

Les vitamines B sont liées les unes à les autres, dont le rôle est d’activer les co-enzymes, autrement-dit ces protéines qui « accélèrent les réactions à l’intérieur de l’organisme ».


Rôle et complexe de vitamines B

La vitamione B joue un rôle-clef dans les principaux processus métaboliques : dans la digestion des sucres, des protéines et des matières grasses.

Mais aussi dans la synthèse de l’ADN, dans la formation des globules sanguins, la régulation des hormones, la neurotransmission et le fonctionnement du système nerveux.

Il s’agit d’une grande famille comprenant 8 vitamines (B1, B2, B3, B5, B6, B8, B9 et B12). Bien qu’ayant leurs propres attributions, elles agissent plus ou moins en synergie les unes avec les autres. Chacune a une fonction physiologique différente :

  • vitamine B1 (thiamine) est essentielle à la transmission des impulsions nerveuses.
  • la vitamine B2 (riboflavine) à la respiration cellulaire.
  • vitamine B3 (niacine) entre dans la synthèse des hormones sexuelles. Mais aussi dans le métabolisme des glucides, des protéines et des lipides, production des globules rouges, et que l’organisme produit en petite quantité.
  • vitamine B5 au métabolisme énergétique.
  • vitamine B6 (pyridoxine) sert à la transformation et l’assimilation des acides aminés. Elle  est également essentielle au fonctionnement du système immunitaire.
  • vitamine B8 (biotine) au métabolisme des protéines, des matières grasses et des glucides.
  • vitamine B9 (acide folique) prend part à la formation cellulaire et de l’hémoglobine.
  • vitamine B12 (cobalamine) intervient dans la production des globules rouges.

Complexe, les carences en vitamine B ?




Sachant qu’une vitamine n’a un rôle ni unique, ni isolé ! Ainsi des 3 vitamines B6, B9 et B12, qui participent toutes trois à la synthèse de l’ADN et ARN.

Le corps humain a besoin d’un apport journalier en ces vitamines « activatrices » de nos enzymes.

Une alimentation équilibrée avant tout

Une alimentation équilibrée est « le » pourvoyeur en vitamines B.

La B9 est présente dans les légumes verts, de préférence foncés (épinards, brocoli, asperges) et dans les fruits orange. La B12 est uniquement présente dans l’alimentation d’origine animale (viande, poisson, œufs, oeufs, etc), les extraits de levure, les noix et graines, le poisson et les fruits de mer.




L’acide folique

Il est vital pour la production de cellules sanguines. Les vitamines B6 et B12 travaillent de paires pour aider le corps à l’assimiler. Afin d’éviter une malformation de la moelle épinière, l’on recommande aux femmes enceintes (de préférence 1 an avant la conception).

L’acide folique est présent dans la plupart des aliments mais en trop petite quantité pour être efficace. Pourtant on le trouve dans le foie, le bœuf, l’agneau et le porc, les légumes verts et les agrumes.

La vitamine B

Carences en vitamine B : les symptômes

Comment déceler une carence en l’une ou l’autre de ces vitamines ? L’apprenti-sorcellerie est d’autant moins de mise, que l’excès de l’une de ces vitamines entraîne une carence en une autre. Et que nous n’avons pas tous fait médecine !

Notre corps nécessite très peu de vitamine B1, B2 et B3, mais une carence en vitamines B6 ou B12 cause l’anémie.

Certains indices incitent plutôt à consulter :

  • le Béribéri, carence en vitamine B1 dû à une malnutrition sévère et présente sur d’autres continents.
  • les femmes enceintes, suivies pour éviter une carence risquée en vitamine B9 du fœtus.
  • l’anémie est, de façon générale, l’indice qui doit conduire à rendre visite à la Faculté.
  • fatigue, nervosité, perte de poids ou d’appétit, pâleur ou problèmes de peau sèche, mais grasse autour des lèvres et des yeux (voire de vision), sont autant de motifs de tirer sa sonnette, dès lors que ces symptômes s’inscrivent dans la durée.

La rédaction de Toutvert vous conseille aussi:




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *