Un litre de lumière SVP !

De la lumière gratuite, toute la journée et de manière écologique, avec… une simple bouteille en plastique. C’est le tour de force réalisé par MyShelter Foundation, et son projet «A Liter of Light», une innovation open source qui pourrait bientôt équiper des millions de foyers défavorisés.


L’idée de A Liter of Light est née en 2002 au Brésil, jaillie du cerveau d’Alfredo Moser, un mécanicien de São Paulo.

Mais c’est seulement en 2011, grâce à un groupe d’étudiants de la prestigieuse MIT (USA) et au Philippin IMac Diaz et son organisation MyShelter Foundation que l’idée se démocratise et prend de l’ampleur.

SUR LE MÊME THÈME : Sept idées lumineuses pour aider les plus défavorisés

Des centaines de millions de personnes à travers le monde vivent dans des conditions de grande précarité. Leurs logements n’ont pas de fenêtres pour laisser entrer la lumière du jour pendant la journée et l’électricité est souvent trop chère, quand le réseau existe. Cette vie dans l’obscurité, au-delà de son impact sur le moral, rend les tâches quotidiennes d’autant plus difficiles.




A Liter of Light remédie à ce problème avec une simple bouteille en plastique, de l’eau et un peu de javel ou de chlore. Insérée dans le toit, avec une petite partie qui dépasse sur l’extérieur, la bouteille est frappée par la lumière du soleil.

L’eau permet à la lumière de se diffuser et la javel empêche des micro-organismes (algues…) de se développer, assurant une eau et donc une lumière toujours claire. Résultat: une ampoule solaire de 55 W !

DÉCOUVREZ AUSSI : LIFX : l’ampoule éco-intelligente

Bien installé, le système aurait une durée de vie de 10 ans. Un tutoriel, sous la forme d’une vidéo de 3 minutes, suffit pour construire sa propre installation.




MyShelter Foundation organise des ateliers sur le terrain pour que les communautés puissent se l’approprier. Cela favorise l’émergence de micro-entrepreneurs qui trouvent dans l’installation de cette innovation, une petite source de revenus.

La simplicité du procédé et son caractère open source ont permis une mise en place rapide et mondiale :

– en quelques mois, 15000 installations fleurissaient dans une vingtaine de villes et provinces philippines ;
– en moins d’un an, 200000 Liter of  light étaient installés à travers le monde ;
– en 2012, on en dénombrait plus d’un million ;
– l’objectif pour 2013 : 4 millions ! Colombie, Egypte, Inde, Kenya, Bangladesh, Espagne…

Le monde entier s’approprie cette innovation… d’une simplicité déconcertante.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *