La thermographie pour contrôler le gaspillage énergétique

La thermographie aide à contrôler le gaspillage énergétique de votre habitation.

S’il y a de nombreux courants d’air, des fenêtres qui ne se ferment pas bien ou des tâches d’humidité dans votre cuisine, si en hiver, il fait froid … Bonne nouvelle ! La thermographie peut vous aider !


Cette méthode qui permet d’évaluer le niveau d’isolation des bâtiments et ainsi relever d’éventuelles pertes d’énergie est de plus en plus employée.

SUR LE MÊME THÈME : La maison qui reste au chaud grâce à l’énergie géothermique

thermographie




Comment ça marche ?

Grâce à une simple analyse thermographique, on pourra repérer les parties de la maison où les écarts thermiques sont les plus importants pour pouvoir intervenir.

La thermographie se révèle être un système de contrôle des plus intéressants. Elle permet d’individualiser les pertes de chaleur, les pertes d’eau ou autres inconvénients à travers une photo « thermique » à infrarouges du bâtiment examiné, enregistrant ainsi les radiations thermiques du bâtiment invisibles à l’œil nu.

Ensuite, les gradations chromatiques mettent en évidence les différences de température entre l’intérieur et l’extérieur qui sont la sonnette d’alarme de pertes potentielles.

Le système est particulièrement souple car il permet, à un coût raisonnable, de disposer de données détaillées, et cela sans intervention sur le bâtiment, sans creuser ou sans analyses envahissantes.




ET AUSSI : La géothermie : sous les pavés l’énergie !

Cette technique va dans le sens des directives européennes (et des Plans Energétique Nationaux) qui prévoient, en plus du développement des sources alternatives, l’utilisation rationnelle de l’énergie.

Voilà pourquoi on impose de régulières interventions de manutention ordinaire ainsi qu’une utilisation des systèmes de contrôle qui certifient le bon fonctionnement du système et des conduites et qui garantissent une importante économie énergétique pour la maison.

Une opportunité à exploiter, surtout dans des pays comme la France où une bonne partie des bâtiments ont de piètre résultat en matière d’efficacité énergétique.

La méthode de contrôle thermographique pourrait être le virage vers une nouvelle culture de constructions durables.




Voici des livres pour en savoir plus :




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *