« Talents de fermes », quand les agriculteurs créent une alternative à la grande distribution !

A Wambrechies dans le nord de la France, 24 exploitants agricoles se sont regroupés pour empêcher un supermarché d’ouvrir ses portes et ont proposé une alternative locale. Après 5 ans de procédures et diverses démarches, « Talents de fermes » a accueilli son premier client l’été dernier.


En 2009, la petite ville de Wambrechies connait le projet d’implantation d’un supermarché. Le maire, Daniel Janssens, ne voit pas ceci d’un très bon œil, lui qui préfère favoriser l’agriculture locale et les commerces de proximité. Son point de vue est entièrement partagé par les agriculteurs du canton qui proposent un projet de point de distribution de produits locaux pour contrecarrer le projet initial.

UNE INNOVATION INTÉRESSANTE : Des drones au service de l’agriculture raisonnée

Après de longues années de démarches administratives, le projet voit enfin le jour en août 2014. « Talents de fermes » ce sont 13 fermes locales qui approvisionnent la boutique dans le respect du travail de la Terre, des employés et des clients.

L’idée est de proposer aux consommateurs tout ce dont ils ont besoin pour cuisiner leur repas dans un même lieu. Le plus par rapport à la grande distribution traditionnelle est l’aspect local. En effet, tout ce qui est vendu à « Talents de fermes » est produit dans la région, c’est la règle.




En plus, ce sont des produits frais et de qualité. Les conditions de travail des agriculteurs sont aussi respectées. Ainsi, les prix de vente sont fixés en fonction des coûts de revient et les bénéfices ne sont pas écrasés comme c’est trop souvent le cas en supermarché.

A LIRE : Le Japon, l’autre pays du commerce d’aliments bio de proximité

Pour Wambrechies, « Talents de fermes » en plus d’apporter une certaine dynamique à la ville, est pourvoyeur d’emplois. Les 24 exploitants agricoles bien sûr, mais aussi 8 salariés à plein temps et 5 étudiants en renfort le weekend.

Avec quelques mois de recul, cette incitative et ce choix de favoriser le local semblent être les bons : 2000 clients franchissent les porte de « Talents de fermes » chaque semaine, pour un chiffre d’affaires journalier de 5000€. Un très beau début !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *