WeFood : le supermarché qui vend des aliments périmés !

C’est dans la ville de Copenhague au Danemark que vient d’ouvrir le premier supermarché vendant des aliments périmés mais bien sûr encore consommables et comestibles. Voici donc une excellente initiative permettant de lutter efficacement contre le gaspillage alimentaire !

On sait bien que de nombreux aliments sont consommables au delà de leur date limite de péremption. Les aliments périmés, comme les yaourts, le fromage, les boites de conserve, les produits surgelés, mais aussi les pâtes ou les biscuits peuvent être consommés plusieurs jours (voire mois pour certains) après la date limite de consommation.


C’est en partant de ce constat que le magasin WeFood a ouvert ses portes. Après vérification, le magasin présente sur ses rayons des aliments périmés ou endommagés qui ne peuvent plus être vendus dans les grandes surfaces classiques.

A LIRE: Date de péremption: halte au gaspillage alimentaire!

Les prix sont très attractifs car de 30 à 50% inférieurs à ceux de la grande distribution « traditionnelle », ce qui permet aux personnes à revenu faible de se nourrir convenablement à un budget réduit. Sur les rayons, on retrouve des fruits, des légumes, du pain, de la viande, des gâteaux… à des prix défiant toute concurrence !

WeFood : le supermarché qui vend des aliments périmés !
WeFood : le supermarché qui vend des aliments périmés !




WeFood n’est pas exclusivement réservé aux personnes à faibles ressources, tout le monde peut y acheter sans condition de revenu. Même si dans les faits, ce supermarché d’un autre genre donne un coup de pouce aux étudiants, demandeurs d’emploi ou personnes âgées.

INTÉRESSANT: Alimentation: comment s’estime une date de péremption?

C’est devant les chiffres du gaspillage alimentaire de son pays (700 000 tonnes d’aliments jetés / année) que l’association danoise DanChurchAid a lancé le projet, après l’accord de l’État et le soutien actif de la ministre de l’Environnement et de l’Alimentation. Quand on se penche sur les chiffres du gaspillage alimentaire français (7,1 millions de tonnes / an), on se dit qu’il pourrait être intéressant de transposer ce genre d’initiatives dans l’hexagone…




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *