« Super Trash, de l’autre côté de la benne » un film de Martin Esposito

Et si la prochaine fois que vous allez au cinéma vous décidiez d’aller passer 2 h dans une décharge ? Ne faites pas cette tête, Martin Esposito y a passé 2 ans, armé d’une caméra.


Résultat : un film écœurant et passionnant, acclamé lors de sa diffusion en avant-première lors des Ateliers de la Terre, en novembre dernier. Sans militantisme, ni pointé du doigt, il nous montre la réalité crue de la fin de vie de nos déchets, là où les jouets d’enfants cohabitent avec les revues pornographiques, les kilos de nourriture consommables et avec les cercueils.

DÉCOUVREZ : Les 5 films les plus écolo de l’histoire du cinéma

« J’ai gardé l’odeur de la décharge pendants six mois sur mon corps après le tournage, j’ai même été obligé de me raser la tête et le plastique de la caméra est toujours imprégné par l’odeur de la décharge » révèle-il.

En essayant de survivre dans ce milieu toxique, Martin Esposito pose la question de la récupération et du recyclage des déchets sans apporter de solution.




VOIR LA BANDE ANNONCE :




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *