Singapour : l’agriculture à la verticale ?

Le projet est nommé F.R.A pour Floating Responsive Agriculture, que l’on pourrait traduire en français par « l’agriculture flottante réceptive » c’est-à-dire une agriculture qui s’adapte aux contraintes locales et sociétales.


UN ARTICLE INSTRUCTIF : Connaissez-vous l’agriculture biodynamique ?

Les architectes du cabinet JAPA de Singapour sont partis d’un constat pour imaginer des champs flottants verticaux : Singapour (et la planète de façon générale) compte de plus en plus d’habitants, donc la demande alimentaire liée va s’accroitre. De plus, à l’heure actuelle Singapour importe près de 90% de la nourriture qui est y consommée, notamment à cause du nombre restreints des espaces agricoles cultivables.

Pour ces architectes, une solution envisageable est de créer des zones agricoles dans des endroits disponibles. A Singapour ce sera donc sur l’eau ! Les « tours d’agriculture » devraient être construites sur l’eau, sous forme de boucles géantes, pour capter au maximum les rayons du soleil et favoriser les cultures.

SUJET INTÉRESSANT : Potagers urbains : quand la ville se réconcilie avec l’agriculture




Selon le cabinet JAPA, ces tours seraient la réponse à l’augmentation démographique dans les villes et le besoin accru de nourriture. L’objectif final est de rendre les villes auto-suffisantes en termes d’approvisionnement alimentaire.

Ce projet a aussi l’avantage de vouloir réduire les distances d’acheminement et donc de limiter le transport des marchandises, et aussi de favoriser l’agriculture locale !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *