Recycler des téléphones portables pour sauver des arbres et des vies

Le trafic de bois n’est pas nouveau et ne semble malheureusement pas diminuer. Et pour cause, les volontaires ne manquent pas pour piller les forêts protégées et acheminer les rondins par containers entiers jusqu’à nos frontières, en empruntant les circuits illégaux.

Mais dans la forêt vierge de Sumatra, en Indonésie, les trafiquants de bois n’ont plus qu’à bien se tenir. Les écolos de l’ONG Rainforest ont eu l’ingénieuse idée de recycler des téléphones portables pour les équiper de batteries solaires, les ont réglés pour détecter le bruit des tronçonneuses puis installés au sommet des arbres, telles des vigies.


Résultat : dès qu’un bûcheron illégal commence à couper un tronc, l’appareil envoie une alerte aux autorités locales de défense de l’environnement. L’opération couvre seulement 140 hectares de forêt pour l’instant. Elle doit s’étendre cette année à l’Amazonie brésilienne et à la forêt tropicale du Cameroun.

La rédaction vous conseille aussi :

L’association nord-américaine Hope Phones, elle, s’est mise en tête de sauver des vies avec des téléphones portables. Dans les coins isolés du Bangladesh, du Kenya ou du Népal, elle équipe les infirmiers locaux de téléphones reliés à de grandes banques de données.

Plus de 3 000 professionnels reçoivent ainsi une alerte lorsqu’un enfant doit être vacciné dans un hameau ou lorsqu’une future maman qui vit dans la forêt doit aller consulter le gynécologue. Plus de 600 000 habitants bénéficient de ce coup de pouce électronique et médical.

POUR EN SAVOIR PLUS : http://hopephones.org




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *