Qu’est ce qu’un agenda 21 ?

L’agenda 21 désigne les plans locaux en matière d’environnement et de développement que les autorités locales doivent mettre en place au moyen d’un processus de consultation de leurs populations, en veillant particulièrement à la participation des femmes et des jeunes.


Le terme agenda est à prendre au sens anglo-saxon du terme, à savoir « programme ».

L’Agenda 21 (ou Action 21) est un plan d’action pour le XXIe siècle adopté par 173 chefs d’État lors du sommet de la Terre de Rio en 1992, qui fixe un programme d’actions dans des domaines très diversifiés afin de s’orienter vers un développement durable de la planète.

SUR LE MÊME THÈME : Un quartier entier de Copenhague repensé afin de s’adapter aux changements climatiques

Action 21 énumère 2500 recommandations sur les problématiques liées à la santé, au logement, à la pollution de l’air, à la gestion des mers, des forêts et des montagnes, à la désertification, à la gestion des ressources en eau et de l’assainissement, à la gestion de l’agriculture, à la gestion des déchets.




L’Agenda 21 local joue, au niveau le plus proche de la population, un rôle essentiel dans l’éducation, la mobilisation et la prise en compte des vues du public. Il doit constamment évoluer pour améliorer son efficacité, d’où l’utilité d’une évaluation continue des actions mises en place à l’aide d’une batterie d’indicateurs.

Aujourd’hui, le programme Action 21 reste la référence pour la mise en œuvre du développement durable au niveau des territoires, il souligne le rôle central des collectivités locales et s’avère dès lors, un document stratégique, partagé et évolutif, visant à mettre en application un développement durable et responsable. Son élaboration implique une réflexion transversale entre les différents services et les différentes politiques, ainsi que la mise en place d’un réseau d’acteurs, d’expertise et de savoir.

LIRE AUSSI : Les villes où il fait bon se déplacer à pied

En France, l’Agenda 21 local est un processus qui engage, à son échelle, une collectivité et la conduit à prévoir un plan d’actions concrètes en faveur du développement durable du territoire, en s’appuyant sur les partenaires locaux que sont les entreprises, les habitants et les associations.

Des préconisations en matière de bonne gouvernance sont associées à ces incitations. Les collectivités françaises qui conçoivent des projets durables sont de plus en plus nombreuses et doivent traiter en harmonie les aspects économiques, sociaux, culturels, environnementaux.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *