Qu’est ce que le tourisme solidaire et durable ?

Face au constat amer des dégâts environnementaux et socio-économiques engendrés par le tourisme de masse, plusieurs formes de tourisme alternatif émergent, parmi lesquels le tourisme solidaire et durable. Ne prendre que des photos et ne laisser derrière soi que des traces de pas, telle est la devise de ce tourisme qui se veut respectueux de l’environnement et des hommes.

Cette nouvelle forme de tourisme met au centre du voyage l’homme et la rencontre, et s’inscrit dans une logique de développement des territoires. Avoir des contacts avec la population locale, connaître et respecter la nature et le patrimoine local, savoir exactement à qui va l’argent payé pour le voyage.


L’implication des populations locales dans les différentes phases du projet touristique, le respect de la personne, des cultures et de la nature et une répartition plus équitable des ressources générées sont les fondements de ce type de tourisme. En d’autres termes, appliquer les principes du développement durable au tourisme.

DÉCOUVREZ AUSSI : Voyager à pied : une philosophie (et une habitude) qui nous plaît

Pour comprendre l’impact que peut avoir cette forme de tourisme, quelques chiffres s’imposent. Tout d’abord, le tourisme est la première industrie mondiale (12% du produit intérieur brut mondial) et le premier employeur mondial (8% de l’emploi mondial). De plus, le tourisme constitue la plus importante ressource pour 34% des pays en développement, et l’une des trois principales ressources pour 83% d’entre eux.

Ainsi, le tourisme représente un formidable levier pour le développement dans les pays du Sud, à condition d’avoir un partage équitable des revenus locaux du tourisme et une optimisation des retombées économiques et financières au niveau local.




A LIRE ÉGALEMENT : Eco-tourisme : la carte écologique de Venise

En 2010, les arrivées internationales de touristes avaient atteint près d’un milliard de personnes. La croissance du tourisme entraînera automatiquement une hausse de la demande en énergie, en eau, et en ressources naturelles ou seul un tourisme durable et responsable peut permettre à ce secteur de croitre sans mettre en péril la nature et les populations qui en vivent.

Tourisme durable, tourisme responsable, tourisme équitable, tourisme solidaire, écotourisme, écovolontariat : faites le pas…




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *