Quand les vieilles tongs deviennent des objets d’art !

De simples claquettes en plastique, rejetées par la mer, deviennent grâce à Julie Church et l’entreprise qu’elle a créé, des objets d’art uniques !


Au Kenya, où est installée l’entreprise de recyclage Flip Flop, l’océan et les rivières rejettent tous les jours des centaines de tongs usagées, déchiquetées par les eaux. Certaines ont même traversé une partie de l’océan indien et arrivent de Malaisie. Ces déchets sont une véritable calamité pour l’environnement et polluent les côtes et l’océan.

A LIRE : Rock Garden : la plus grande œuvre d’art réalisée à partir de déchets recyclés

C’est pour limiter cette pollution envahissante que Julie Church a créé cette entreprise. Celle-ci compte aujourd’hui une cinquantaine d’employés et fait travailler des collectivités locales dans des endroits reculés du Kenya.

Tout d’abord, les tongs sont collectées manuellement sur les plages ou le bord des rivières. Elles sont ensuite transportées à l’atelier de recyclage Flip Flop où elles sont lavées, séchées et poncées. Enfin, sous les mains expertes des employés artistes, elles sont transformées en divers objets : petits animaux, balles, sculptures…




A REGARDER : Rotating Sand Art : une hypnotisante et fascinante

Grâce à cette initiative, chaque année ce sont plus de 400 tonnes de tongs qui sont récupérées et donc qui ne polluent pas l’environnement ! Les employés confient être fiers de travailler pour cette entreprise qui participent au nettoyage des océans tout en créant des objets marchands et des emplois !

Ces objets à base de claquettes sont ensuite vendus soit dans la boutique de l’atelier, soit envoyés aux quatre coins du monde sur commande. Aujourd’hui le marché local représente 30% des ventes et l’exportation 70%. Certains musées des pays du Nord ont aussi demandé certaines œuvres pour les exposer. Et les ventes ne cessent d’augmenter, ainsi Julie Church envisage d’embaucher de nouvelles personnes !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *