Quand Iron Man et Batman militent pour Greenpeace

Pulp Fiction. Peu après le cultissime dialogue sur le « Quarter pounder with cheese », Samuel L. Jackson, alias Jules Winnfield, s’apprête à citer Ezechiel, son calibre pointé sur un petit malfrat qui a eu le malheur de se frotter à plus fort que lui. « Le chemin vers un monde meilleur est semé d’obstacles que sont les entreprises qui agissent par avidité, égoïsme et profit […] Nous abattrons alors de notre bras ceux qui empoisonnent et détruisent notre planète », menace Jules, dont les sous-titres français se sont soudainement verdis. Comme vous l’aurez certainement remarqué, le message devient militant et s’éloigne du scénario original de Quentin Tarantino.


Et pour cause, entre fin avril et début mai dernier, un mystérieux pirate, sous le pseudonyme GreenTorrent, s’est amusé à réécrire certains sous-titres de treize films au total, disponibles sur des plate-formes de téléchargement illégal. Le but, culpabiliser sensiblement le cinéphile peu scrupuleux et l’inciter à reverser les 10 euros économisés, « peut-être 20, si t’es accompagné », à Greenpeace. Iron Man, Batman Rises, Django Unchained ou encore Star Trek font partie des œuvres ciblées par cet original piratage.

UNE AUTRE FAÇON DE MILITER  : Tri sélectif : les 12 positions du « Kamasutri »

Si l’ONG, qui s’était faite remarquée en 2011 notamment en détournant une publicité de Volkswagen, est directement citée par les sous-titres, elle affirme ne pas être à l’origine de l’opération. « Quand on lance une campagne, on l’assume », assurait au Huffington Post en mai dernier Alex Renaudin, directeur de la communication de Greenpeace France. Les textes, « visiblement l’œuvre d’un sympathisant », véhiculent néanmoins « des idées fausses sur ce que fait notre organisation », continuait Alex Renaudin. Qui n’oubliait pas de rendre hommage à l’aspect « drôle et créatif » de l’initiative.

L’opération aura tout de même eu le mérite de donner un peu plus de visibilité à l’ONG et de, pourquoi pas, sensibiliser quelques âmes aux actions de cette dernière.




VOIR L’EXTRAIT DU FILM :




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *