Un purificateur d’eau accessible à tous !

Cette une invention pourrait nettement améliorer le quotidien de millions de personnes qui n’ont pas accès à l’eau potable. Une petite équipe d’étudiants ingénieurs a mis au point un purificateur d’eau avec seulement un tuyau, du contreplaqué et des paquets de chips !


Ces étudiants australiens de l’université d’Adélaïde sont partis du constat que dans de nombreux pays, comme la Papouasie Nouvelle Guinée, les populations ont un accès à l’eau potable très limité. Ils ont donc décidé de plancher sur ce sujet dans la cadre de leurs études. Leurs contraintes étaient double : mettre au point un dispositif fournissant de l’eau potable mais qui soit accessible en terme de coût et de mise en place !

A LIRE : Une douche pour se laver sans eau (ou presque) !

Cristian Birzer, professeur à l’université et chef du projet explique que l’équipe souhaitait proposer aux  » communautés locales (…) des systèmes utilisant des matériaux facilement disponibles et qui pourraient être facilement entretenus et remplacés ». Il en a découlé de nombreuses heures de recherches, différents essais et tests, pour mettre en place ce purificateur avec un tube de verre, du contreplaqué et des paquets de chips.

Cela fonctionne sur ce principe : l’eau passe dans le tube en verre qui repose sur le contreplaqué lui-même entouré des paquets de chips (le côté « métal » vers l’extérieur). Le soleil se réfléchit ainsi et les UVAs traversent le tube en verre et « nettoient » l’eau des substances éventuellement pathogènes. Les analyses montrent que l’eau traitée ainsi ne contient plus de bactéries !




INTÉRESSANT : Le premier lave-linge à manivelle qui coûte à peine plus de 3€

Ce système a l’avantage d’être simple à mettre en œuvre et efficace (jusqu’à 10 litres d’eau en une heure peuvent être traitées). Ces matériaux sont facilement accessibles par les populations, le coût estimé est d’environ 50 euros. Et en plus ce purificateur est modulaire et modulable selon les besoins.

L’association ChildFund Australia qui défend les droits des enfants soutient activement ce projet. John Fenech qui en fait parti a déclaré « Nous sommes très excités au sujet du potentiel montré par l’invention et nous attendons que les premiers résultats arrivent » !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *