Produits bio : les 9 labels qui comptent

L’habit ne fait pas le moine, et il ne suffit pas d’un logo vert pour que la production soit effectuée dans le respect le plus strict des règles environnementales. Encore faut-il que l’organisme de certification fasse respecter les normes imposées. Pour ne pas se perdre au milieu des logos en tout genre, voici les 9 logos certifiés en matière de produits biologiques.


1. La marque AB : Il s’agit du même organisme de certification que le Label Rouge. Les produits doivent être composés d’au moins 95 % d’ingrédients biologiques, mettre en œuvre des pratiques agronomiques et d’élevage qui respectent les équilibres naturels, de l’environnement et du bien-être animal. Cette marque appartient au ministère en charge de l’agriculture et est reconnue par 84 % des français qui souhaitent acheter des produits bio. D’utilisation volontaire, la marque AB est un guide de repère d’achats de produits biologiques qui a maintenant largement fait ses preuves.

2. Le logo européen agriculture biologique : Comme pour le produit AB, il doit contenir 95 % d’ingrédients issus de l’agriculture biologique. La présence du logo est obligatoire, depuis juillet 2010, sur les étiquetages des produits alimentaires préemballés. Il doit mentionner l’origine (agriculture UE, agriculture non UE, agriculture UE/non UE). Il peut aussi indiquer le pays d’origine et le code de l’organisme certificateur. Les OGM sont autorisés à 0,9 % et les pesticides aussi, dès lors qu’il n’existe aucun équivalent disponible. Le label est donc moins strict que l’appellation AB français. Sont concernés aussi les tissus bio en provenance du Tiers Monde.

DÉCOUVREZ : Qu’est ce qu’une AMAP ?

3. Cosméco & Cosmébio : Ce label français a été mis en place en 2002 par les professionnels des cosmétiques. Ce sont des organismes indépendants qui valident la conformité à la charte. Cosmébio propose un label bio (biologique) et un label éco (biologique et écologique). Il garantit que l’on trouve un minimum de 95% d’ingrédients naturels sur le produit fini, et au minimum 5 % d’ingrédients bio sur le total des ingrédients végétaux. Les tests sur les animaux sont bien entendu proscrits. Ce sont les produits qui sont labellisés, pas les marques.




4. Nature & progrès : Tout le monde, du producteur au consommateur est lié par une charte commune, permettant de respecter les équilibres naturels, les terroirs, les climats et les paysages. Par cette charte, chacun s’engage à éviter les gaspillages, refuser les méthodes de culture polluantes, préserver les sols et planter pour les générations futures. Les cultures sont protégées par des antiparasites bio, les emballages sont biodégradables, quant à la distribution, elle doit être peu consommatrice d’énergie. Nature & Progrès favorise les produits régionaux et tente de promouvoir la répartition équitable des revenus entre les différents acteurs de la production.

5. Max Havelaar : Les produits Max Havelaar garantissent un prix minimum pour une rémunération équitable et juste du travail. Les producteurs locaux s’organisent en structures pour avancer ensemble dans la production avec une meilleure répartition des revenus et un meilleur développement social local. Pour le consommateur, c’est la garantie de produits de qualité, identifiés géographiquement, provenant d’une agriculture paysanne respectueuse de l’environnement.

A LIRE SUR LE MÊME THÈME : Le bio qui vient de loin : pas un cadeau pour la planète !

6. One voice : Cette association promeut en France deux labels, le premier, logo One Voice avec un ours, le second avec un lapin entouré d’étoiles certifie que les produits labellisés refusent les tests sur les animaux, tout au long de la chaîne de production. Ce logo n’est pas attribué par produit, mais pour l’ensemble d’une marque. Les ingrédients d’origine animale sont contrôlés de façon très stricte.




7. Contrôle Ecocert BE : Cette certification belge propose deux marques distinctes, Biogarantie et Ecogarantie. Le premier s’applique aux produits élaborés à partir de matières premières uniquement agricoles. Le second à partir de produits dérivés, tant de matières premières agricoles que non agricoles.

8. Ecocert : C’est un organisme français qui garantit le respect des normes spécifiques à l’agriculture biologique en intervenant notamment sur le terrain. Les fabricants sont contrôlés, deux fois par an, par un contrôleur indépendant pour valider que les méthodes de production respectent l’environnement. Les produits finis ne sont pas testés sur les animaux. Les matières premières extraites d’animaux vivants ou morts ne sont pas tolérées.

9. Demeter : Il s’agit du label pour les entreprises agricoles biodynamiques, autrement dit, chez Demeter, c’est 100 % bio. Les agriculteurs utilisent de la paille biologique, des engrais bio, et des aliments pour bétails biodynamiques qui  proviennent par conséquent de leur propre entreprise. Il s’agit ici d’avoir une démarche globale en faveur de l’environnement, mais qui passe aussi par le social ou l’éducation. Les exploitations certifiées sont contrôlées régulièrement par des experts externes à l’organisation.




Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *