Potager urbain : produire 2.7 tonnes de légumes sur 370 m² !

A Los Angeles, aux États-Unis, une famille fait pousser près de 3 tonnes de légumes 100% bio chaque année, sur la seule surface de 370m² de potager urbain, soit la superficie d’une grande maison. Ils dépassent aujourd’hui largement l’autosuffisance et revendent une partie de leur production.

Dans la famille Dervaes, il y a le père Jules qui a décidé de créer cette micro ferme ou potager urbain il y a une vingtaine d’années. Il y a aussi les enfants, Jordanne, Anaïs et Justin qui travaillent ensemble sur la ferme urbaine.


A LIRE : Potager urbain : quand la ville se réconcilie avec l’agriculture

Au départ l’objectif de Jules Dervaes était simplement de contribuer à nourrir sa famille sainement c’est-à-dire sans OGM ni traitement et de saison. Pari réussi et même dépassé, car grâce à leur savoir faire et force de travail, la petite famille se nourrit entièrement des produits de la ferme et en vend, ce qui lui assure un revenu non négligeable.

Les Dervaes font pousser dans leur potager urbain 400 variétés de fruits et légumes qui viennent en abondance. Leur secret ? Respecter les règles de l’agriculture biologique et de la permaculture : pas d’intrant chimique, culture en buttes, maitrise des dépenses en eau et en énergie… mais aussi beaucoup de travail ! Si la famille se nourrit pour moins de 2 euros par jour et par personne, chacun travaille près de 10 heures quotidienne.

A CONSULTER15 adresses parisiennes pour découvrir l’agriculture urbaine




La famille Dervaes élève aussi des animaux : poulets, chèvres et canard qui leur offrent suffisamment de lait, œufs et viande. Elle produit aussi son biodiesel à partir des déchets végétaux pour plus d’autonomie. Et le revenu généré par la ferme, environ 20 000 dollars annuels leur permet de couvrir leurs frais.

Jules Dervaes explique ainsi sa démarche « j’ai compris très tôt qu’il fallait résoudre le problème alimentaire, car si vous faites pousser votre propre nourriture, vous devenez plus puissant, c’est-à-dire moins dépendant de ceux qui essaient de vous contrôler. »




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *