Quelles sont les villes les plus polluées au monde ?

Ne pas voir à plus de 10 mètres devant soi en plein jour, c’est ce qui est arrivé aux habitants de Harbin, au nord-est de la Chine, il y a une semaine. En cause ? Un nuage de pollution si intense qu’il a plongé la ville dans un brouillard épais et poussé les autorités à cesser toute activité. Plus de transports, les écoles et magasins fermés ; la ville est devenue déserte. Une précaution d’autant plus nécessaire que l’OMS a décrété l’air cancérigène.


Ce phénomène n’est pas isolé dans le pays dont la croissance fulgurante a entrainé une augmentation de la pollution dans les zones urbaines. A un problème de santé publique s’ajoute donc une menace écologique, nouveau défi de l’Empire du milieu.

LE SAVIEZ VOUS : « Palmarès » des fleuves les plus pollués du monde

Cet enjeu environnemental n’est pas l’apanage de la Chine. Si c’est effectivement sur le continent asiatique que l’on trouve les villes les plus polluées au mondeLinfen en Chine, Soumgaït en Azerbaïdjan et Vapi en Inde – d’autres zones sont pointées du doigt par le Blacksmith Institut. Cette ONG américaine a publié un classement des sites les plus pollués de la planète.

Les mégalopoles et métropoles ne sont pas en première ligne contrairement aux villes proches de sites industriels dangereux dont l’air, l’eau et les sols sont infestés de produits chimiques.




La Oroya au Pérou, Dzerzhinsk en Russie, Tchernobyl en Ukraine ou Fukushima au Japon vivent des situations alarmantes. Leurs populations sont confrontées à des maladies récurrentes : cancers, naissances prématurées ou troubles respiratoires.

A LIRE ÉGALEMENT : Comment l’Afrique lutte contre les sacs en plastique

D’autres villes comme Mexico et Le Caire s’ajoutent à la liste. La situation géographique et la croissance démographique très rapide de ces deux capitales sont à l’origine de leur forte pollution atmosphérique. Enfin, en France c’est Paris qui arrive en tête, suivie par Antibes, Lyon et Nice.

D’ici 2050, 67% du monde sera urbanisé. Penser la ville de demain en termes durables est donc bien devenu une nécessité. Il est désormais impossible aux pouvoirs publics de concevoir le développement économique de leurs villes sans tenir compte de l’environnement ; enjeu fondamental du 21ème siècle.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *