Noix de Grenoble : l’équilibre parfait entre oméga 3 et oméga 6

La noix de Grenoble est un grand classique. Elle est pourtant unique en son genre : premier fruit à bénéficier d’une Appellation d’Origine Contrôlée dès 1938, elle a son terroir.


Un peu à l’instar d’un vin ! Mais en plus de ses qualités gustatives, la noix de Grenoble apporte à notre organisme des éléments essentiels pour rester en bonne santé.

Cultivée sur les trois seuls départements de l’Isère, la Drôme et la Savoie, la noix de Grenoble est mondialement connue. Ainsi en est-il, en tous les cas, aux États-Unis, où elle s’exporte depuis plus d’un siècle.

Nous-mêmes Français, la qualifions simplement de noix : elle est de Grenoble, cela va de soi.

Seules trois variétés répondent, du reste, à l’appellation de noix de Grenoble :




  • la « franquette« 
  • la « mayette« 
  • la « parisienne« 

dont l’essentiel de la production se concentre dans la vallée du Grésivaudan au sud de Grenoble, et au pied du Vercors.

La noix de Grenoble, l'équilibre parfait entre oméga 3 et oméga 6
La noix de Grenoble, l’équilibre parfait entre oméga 3 et oméga 6

Noix de Grenoble : 3 noix pour être en bonne santé !

« Trois noix par jour, la forme pour toujours ! » rappelle le dicton.

La noix de Grenoble se récolte en septembre et octobre : avec l’avantage de se conserver aisément toute l’année.




Elle se propose en apéritif, s’ajoute à une salade d’endives, se marie avec le fromage, entre dans la recette de bien des desserts.

Et surtout nourrit l’organisme : ainsi la noix est-elle, par exemple, réputée excellente pour la vision et pour le bon cholestérol, au même titre que les poissons gras (maquereau et sardine).

Cuisiner la noix de Grenoble tout simplement...
Cuisiner la noix de Grenoble tout simplement…
Prix conseillé EUR 13,90

Un autre exemple: Noix de muscade : propriétés et bienfaits pour la santé

Et pour cause : la noix de Grenoble est riche en acides gras dits « essentiels », autrement-dit ceux que l’organisme ne synthétise pas.

Indispensables au bon état des membranes cellulaires, mais aussi à la régulation de la tension artérielle, aux réactions immunitaires et anti-inflammatoires et à l’agrégation des plaquettes, les acides gras essentiels sont fournis par notre alimentation.




Les omégas 3 sont d’origine marine (sardine, maquereau, thon) ou végétale (noix de Grenoble, lin, chanvre, huile de colza).

La noix de Grenoble, l'équilibre parfait entre oméga 3 et oméga 6
La noix de Grenoble, l’équilibre parfait entre oméga 3 et oméga 6

La reine des omégas

Or, toute la question de l’alimentation n’est pas seulement d’être riche en omégas 3, mais de respecter l’équilibre entre oméga 3 et oméga 6

En effet, l’une des faiblesses de l’alimentation occidentale est d’être trop riche en omégas 6, utiles contre les maladies coronariennes, mais qui annihilent les bienfaits des omégas 3, dès lors qu’ils sont en excès.

La noix de Grenoble est à l’équilibre parfait entre oméga 3 et oméga 6. Manger des noix revient à obtenir cet équilibre entre les acides gras essentiels, sans que les uns ne nuisent aux autres.




D’où ses bienfaits multiples sur la santé : cellulaires, cardiaques, anti-inflammatoires.

Pour aller plus loin : Les oléagineux et les graines : les « super aliments » pour rester en bonne santé

Et antioxydante en plus !

En outre, la noix de Grenoble a un indice « TAC » (Total Antioxidant Capacity) très élevé.

La capacité antioxydante d’un aliment ou d’une substance se mesure en micromole par gramme : le TAC de la noix de Grenoble est de 4000 micromoles par gramme.

Son action préventive contre les radicaux libres est donc bien réelle.

Ces deux arguments  militent pour la consommation de noix : en rangeant définitivement au rayon des idées reçues, qu’une noix pourrait faire prendre un gramme de graisse à la silhouette.

LA RÉDACTION DE TOUTVERT VOUS CONSEILLE AUSSI:




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *