L’UFC-Que choisir dénonce le danger du maquillage pour enfants

Si Mardi gras, les crêpes, de fiers bambins rieurs déguisés et maquillés en leurs héros favoris n’évoquent qu’une tradition inoffensive, la dernière enquête d’UFC-Que choisir risque de faire frémir plus d’un parent.


L’association a publié au début du mois de mars un test labo de kits de maquillage, dans lesquels elle y a découvert des substances qui peuvent s’avérer nocives pour les enfants. Une dangerosité due notamment à « la plus grande sensibilité des enfants aux substances qu’ils contiennent », prévient le communiqué de l’UFC, ajoutant que le contact avec la peau du cosmétique une journée entière augmente les risques.

LIRE AUSSI : H&M, Nike, Gap : des produits toxiques retrouvés dans les vêtements pour enfants !

Sur les 10 kits de maquillage pour Carnaval et les 8 coffrets de maquillage pour petites filles testés, l’Association a retrouvé dans la moitié d’entre eux des « parabènes à longue chaîne utilisés comme conservateur ». Il s’agit de perturbateurs endocriniens, pouvant troubler la régulation hormonale, même à petite dose.

5 produits présentent des parfums allergisants, notamment le brillant à lèvres Hello Kitty, à ne pas mettre en toutes les petites mains puisqu’il concentre 140 fois plus d’allergènes que « la valeur limite imposant leur étiquetage. » Autre découverte inquiétante, celle de traces de pigments chargés en métaux lourds (plomb, nickel, cobalt) dans 5 produits également. Le plomb, alerte l’UFC, « peut agir sur le système nerveux », tandis que le nickel est allergisant. Au final, seuls 3 kits ne présentaient aucune trace des ces pigments.




SUR LE MÊME THÈME : Quelles sont les marques qui nous habillent avec des produits toxiques ?

Afin de préparer au mieux l’anniversaire du petit venu, l’Association de consommateurs publie également un guide d’achat. Il y est fortement déconseillé d’utiliser de tels maquillages sur des enfants de moins de 3 ans. « Le maquillage des enfants ne doit pas devenir une habitude », conseille l’UFC, même avec des produits de bonne qualité.

Si des kits sûrs existent, l’Association exige que « les autorités européennes [renforcent] la réglementation » et que les fabricants « retirent de leurs formulations les composés incriminés. »

DÉCOUVREZ : le guide d’achat sur le site de l’UFC-Que choisir




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *