L’UE dit «oui» au vélo

Bonne nouvelle pour les cyclistes européens : les membres de la Commission transport et tourisme du Parlement européen viennent d’approuver l’intégration du réseau de pistes cyclables européen de longue distance dans le programme de réseau RTE-T.


En pratique, cela signifie que les réseaux de pistes cyclables européens, notamment EuroVelo, vont bénéficier de financements de plusieurs milliards d’euros pour être menés à bien.

Cette décision intervient après presque un an d’une  intense campagne menée par la Fédération européenne des cyclistes (ECF) et soutenue par de nombreuses Organisations non gouvernementales. L’initiative a également mobilisé des dizaines de milliers de citoyens adressant des emails aux députés européens dans la période précédant le vote.

A LIRE AUSSI: Vente de vélos en hausse : la crise, le prix de l’essence ou un peu de conscience écologique ?

Depuis plusieurs années, les instances européennes travaillent à mettre en place un « espace européen unique des transports » qui permettrait aux citoyens de se déplacer d’une façon pratique, sûre et peu polluante à travers toute l’UE. Elles ont notamment établi un programme de réseau transeuropéen de transport (RTE-T) qui, à ce titre, bénéficie de subventions importantes. Jusque-là, les pistes cyclables en étaient exclues.




Le réseau actuel de ces pistes cyclables est géré par la Fédération européenne des cyclistes (European Cyclists’ Federation – ECF), qui veille à ce que l’ensemble des eurovéloroutes réponde à des normes élevées d’aménagement, de signalisation et de promotion dans toute l’Europe. L’objectif étant de réaliser un réseau transeuropéen (RTE) durable afin de réduire la mobilité touristique de longue distance, d’encourager les utilisateurs à parvenir à leur destination vélo par les transports collectifs, de promouvoir la mobilité douce, avec des émissions de CO2 nulles ou quasi nulles sur la véloroute.

Le Réseau EuroVelo, quan t  à lui, comprend douze véloroutes de longue distance à travers toute l’Europe. 45 000 km sont déjà en service. A terme, la longueur totale des voies cyclables avoisinera les 70 000 km.

A LIRE AUSSI: l’Avenue Verte Paris-Londres à vélo (et un peu en bateau)

Tous ces efforts ont été largement récompensés puisque, avec l’accord d’aujourd’hui, le vélo sera enfin reconnu comme un important moyen de transport choisi par un nombre croissant de citoyens.

De quoi ravir les 100 millions de cyclistes européens.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *