Acheter ou louer une voiture : que dit l’environnement ?

Avec un premier semestre en baisse de 6,6% selon l’ACEA (Association européenne des constructeurs automobiles), le marché européen des ventes de voitures est en chute libre depuis le début de l’année 2013.


Classe politique, fleurons de l’économie européenne et sous-traitants, tous s’accordent : il faut stopper l’hémorragie et repartir. Mais dans ce marasme économique et social, l’environnement, lui, en ressort gagnant.

LIRE AUSSI : Embouteillages : le New Jersey se synchronise pour dire stop

En effet, la baisse des voitures mises en circulation représente pour la nature un bénéfice non-négligeable, malgré les nombreux progrès en matière écologique qui ont été faits ces dernières années par les grands constructeurs.

Les facteurs sont nombreux, à commencer par la réduction des émissions de dioxyde de carbone, dont 28% d’entre elles sont émises lors du processus manufacturier, ou encore la diminution des déchets non-recyclables comme les batteries et autres composantes plastiques…




ÉGALEMENT : Bikenomics : quand le vélo fait du bien à l’économie

Est-il donc aujourd’hui indispensable de posséder son propre véhicule pour des besoins occasionnels ? Une alternative écologique existe : la location de voiture.

Faite à plusieurs, elle permet de réduire le taux de dioxyde de carbone rejeté dans l’air puisque moins de voitures sont mises en circulation. Solliciter ponctuellement une agence de location permet également d’éviter de nombreux dommages collatéraux pour l’environnement, comme la construction de parkings, synonyme de débauche d’énergies et de matières premières.

Autre aspect bénéfique pour le particulier et non des moindres : la diminution des coûts d’entretien du véhicule, estimés à 730 euros en moyenne par an selon l’Automobile Club Association, de l’assurance mensuelle et autres frais administratifs.

Autant d’avantages qui ne laissent plus de place au doute : louer une voiture occasionnellement est bien plus bénéfique que d’en posséder une. Pour vous, et surtout, pour l’environnement.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *