Les orgues basaltiques de Svartifoss

Le Parc National de Skaftafell, dans le sud-est de l’Islande, a été créé en 1956. Parmi ses trésors naturels se trouve la chute de Svartifoss, ou « cascade sombre », qui atteint 25 mètres.


Alimentée par l’eau de fonte du glacier Svinafellsjökull, le mince filet d’eau se déverse sur une vaste falaise, composée de colonnes hexagonales de basalte qui semblent pendre comme les tuyaux d’un orgue par-dessus le bord d’un amphithéâtre en forme de fer à cheval.

Ce qui fait la renommée de cette chute n’est ni sa taille ni sa puissance. Elle doit sa popularité aux magnifiques formations d’orgues basaltiques. Ces orgues se sont constitués dans des torrents de lave, en se refroidissant très lentement, se cristallisant.

DÉCOUVREZ AUSSI : les arbres les plus singuliers de la Planète

Ils ont inspiré les architectes islandais en particulier celui de l’église de Hallgrímskirkja à Reykjavík. A la base de la chute d’eau, des rochers noirs qui lui ont donné son nom : Svartifoss signifie « chutes noires » en islandais.




REGARDEZ LA GALERIE PHOTO DES ORGUES DE SVARTIFOSS!

Voir les photos

Un sentier qui traverse le ravin mène à d’autres chutes, comme celle de Hundfoss, « la cascade du chien », avant de parvenir à l’insolite chute de Svartifoss.

À l’origine de ce nom étrange, les chiens des fermiers du coin emportés par les eaux alors qu’ils essayaient de traverser, à un gué situé en amont de la chute.

Skaftafell, quant à lui, était autrefois une oasis de pâturages au cœur d’un paysage aride. Aujourd’hui, les collines verdoyantes sont recouvertes de forêts de bouleaux, saules et sorbiers. À proximité, enfoui dans un sommet enneigé, se trouve le troisième volcan le plus élevé d’Europe, Öraefajökull, entré en éruption violente à deux reprises.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *