Les détergents les plus toxiques

Assurer l’hygiène de sa maison doit normalement garantir la salubrité de l’environnement dans lequel nous vivons. Cependant, en utilisant des détergents toxiques, le risque est grand de favoriser de potentiels problèmes de santé.


Le Groupe de Travail sur l’Environnement (EWG pour l’acronyme américain) a ainsi émis une liste classant les produits utilisés pour l’entretien de la maison en fonction des effets, voire des dommages, qu’ils peuvent causer à la santé.

Le but de cette liste est d’attirer l’attention sur les détergents contenant des ingrédients reconnus comme étant toxiques, voire même dangereux, aux effets collatéraux pouvant favoriser sur du long terme l’apparition du cancer, des troubles de la vue, de l’asthme et d’autres maladies graves.

DÉCOUVREZ : Tout ce que l’on peut faire à la maison avec du bicarbonate!

L’EWG a également tenu à pointer du doigt les sociétés qui, à travers une opération de blanchiment vert, cachent la toxicité de certains de leurs composants, en ayant recours à des termes vagues et génériques tels que « parfum » et « arôme ».




Voici un bref aperçu de quelques détergents et détersifs d’usage commun, souvent commercialisés sous un autre nom, pouvant s’avérer toxiques.

  • Simple Green, détergent en spray pour tout type de surface, n’a de vert (‘green’) que le nom et la couleur.  L’EWG a découvert qu’il contient du 2-butossietanolo, un solvant irritant pour les yeux, pouvant endommager les globules rouges, s’il a été absorbé par la peau.
  • Spic e Span, détersif utilisé pour laver les surfaces, contient du nonylphenol ethoxylate, dont le pouvoir toxique se dissout dans les airs et pouvant donc ensuite contaminer l’eau.
  • Mop & Glo, un produit liquide pour les sols, contient entre autre ingrédients un solvant dénommé DEGME (Diethylene glycol methyl ether ou Méthyl glycol). L’Union Européenne soupçonne cet éther d’altérer le fœtus, de par une concentration 15 fois supérieure à celle tolérée par l’UE.

ET AUSSI : Détersif naturel et écologique pour laver assiettes et couverts

  • Glade est l’un de ces parfumeurs d’ambiance dont l’usage excessif peut s’avérer fatal.
  • Comet est un détergent en poudre contenant quelques 146 substances chimiques différentes, certaines directement liées à des désordres graves tels que l’asthme, le cancer et des maladies du système reproducteur. Parmi ces substances figurent  le formaldéhyde, le benzène et chloroforme, bien que cela ne soit pas toujours indiqué sur les étiquettes.
  • Des produits pour l’argenterie, tels que Hagerty, semblent avoir révélés des traces de substances qui, d’après le Centre international de recherche sur le cancer, seraient probablement cancérigènes pour l’homme.
  • Même des détersifs comme l’Ajax sont connus pour contenir des substances telles que la formaldéhyde, classée comme cancérigène pour l’homme par le gouvernement américain et par l’OMS.

LE SAVIEZ VOUS : comment nettoyer sa salle de bains de façon écologique

  • Drano est un produit d’entretien des tuyaux de la cuisine dont l’étiquette alerte les consommateurs sur de possibles brûlures aux yeux ou à la peau, pouvant causer cécité et mort en cas d’ingestion.
  • Les produits lavant pour le four, tels que Oven cleaner, peuvent également contenir des substances potentiellement nocives.
  • Enfin, des produits liquides tels que Whink Rust Stain Remover, visant à ôter les taches de rouille des éviers, lavabos, tapis et tissus divers, sont si nocifs que l’étiquette précise que « ce produit peut être fatal et peut causer des dommages permanents » et qu’ « il cause des brûlures qui peuvent ne pas être immédiatement visibles ».

Pas de quoi se réjouir ….

La rédaction de Toutvert vous conseille aussi:




Comments

  1. Diane says

    Effectivement, bicarbonate de sodium, vinaigre, citron et le tour est joué. Tant qu’à parler  »produits dangereux » parlons parfum. Du formaldéhyde dans les parfums ,,, et les gens en mettent quand même, un non-sens à mon avis. Tout ce qu’on met sur notre peau entre dans le sang ,,, bon sang pensez-y !!! Mais qui en parle ????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *