Le parc national du Mercantour (France)

Le parc national du Mercantour, à cheval sur les Alpes-Maritimes et les Alpes de Haute-Provence, est l’un des neuf parcs nationaux de France. Apprécié pour ses paysages sauvages au relief marqué, c’est dans cet espace privilégié que le loup a été réintroduit en 1992.


Les origines du parc remontent au XIXème siècle, lorsque cette région montagneuse appartenait encore au Royaume de Piémont-Sardaigne. Vittorio-Emmanuel II, constatant que les chamois et les bouquetins étaient menacés de disparition, décida de créer une « Réserve Royale de Chasse » sur les massifs du Mercantour.

Mais ce n’est qu’en 1979 que le site a été déclaré parc national. Depuis 2001, il est inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco, avec le parc régional voisin, le Parco delle Alpi Marittime, de l’autre côté de la frontière italienne.

DÉCOUVREZ AUSSI : Le parc naturel régional de l’Etna (Sicile)

La zone centrale du parc compte sept vallées : Le Haut-Var / Cians dans les Alpes Maritimes, la roya, la Tinée, la Bévéra, la Vésubie, le Verdon et l’Ubaye dans les Alpes de Haute Provence. Le point culminant est la cime du Gélas à 3.143 m. Dans cette zone, pas d’habitants permanents sauf quelques hameaux occupés l’été.




Parmi les lieux emblématiques du parc, la Vallée des Merveilles. Plus grand site de gravures rupestres d’Europe, ce joyau classé monument historique tient son nom des milliers de gravures (près de 36 000) datant de la préhistoire sur des dalles de pierres colorées, les « ciappe ». On accède au site par le vallon de la Minière, en sous-bois, puis le paysage minéral et austère de la vallée des Merveilles.

Les autres vallées, célèbres pour leurs roches finement polies, sont parsemée de lacs d’altitude. L’un d’eux, le lac d’Allos, le plus grand lac d’altitude d’Europe, est situé à 2 228 mètres d’altitude. On peut s’y baigner en été.

A LIRE ÉGALEMENT : Ponts pour les animaux : l’exemple du parc national de Banff, Canada

Autres particularités, les nombreux « casouns« , constructions spécifiques à la basse vallée de la Roya, qui émaillent le parcours : une voûte de pierre couverte d’une chape de mortier de chaux donne à ces bâtiments un aspect tout à fait original qu’on ne retrouve dans aucune autre vallée des Alpes-Maritimes.




Six grandes espèces cohabitent dans le Parc national du Mercantour ; les plus célèbres : le chamois, le bouquetin et le mouflon ; dans les milieux boisés le cerf et le chevreuil et, fréquentant indifféremment tous types de terrains, le sanglier. Le loup a effectué un retour naturel dans la région depuis l’Italie que vous pourrez admirer au centre Alpha – Le Parc à loups au Boréon.

Voir les photos

La diversité des milieux favorise la présence d’autres petits mammifères tels que le lièvre variable, l’hermine, la marmotte, les chauves-souris … sans oublier les rapaces au vol majestueux : aigle royal, buses, ainsi que le gypaète barbu réintroduit depuis 1993. Les insectes aux couleurs nettement plus vives qu’ailleurs, y sont étonnants.

Avec 800 000 visiteurs chaque année, les amoureux de grands espaces, de randonnée ou d’alpinisme profitent d’un réseau de sentiers de randonnée de 600 km d’itinéraires balisés.




Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *