Le miel : propriétés et bienfaits

Le miel : les Grecs le considéraient comme la «nourriture des dieux» et lui accordaient de ce fait, un rôle très important dans les rites des offrandes.

Homère décrit déjà la collecte du miel sauvage et Pythagore le recommandait comme élixir de longue vie. Même dans l’ancienne Égypte le miel a été apprécié. En effet, les Égyptiens mettaient de grands bols ou vases pleins de miel à côté des momies dont certains d’ailleurs ont été retrouvés par des archéologues lors de fouilles.


Le miel : propriété et bienfaits

Il a été longtemps utilisé aussi bien pour sa douceur, qui est son élément clé, que pour ses différentes vertus alimentaires ou cosmétiques.
Ses qualités incroyables en font un aliment dont l’utilisation n’a jamais disparu, ni été remplacée par d’autres substituts, même après l’arrivée du sucre de canne ou de la betterave.

C’est que le miel n’est pas connu seulement comme adoucissant mais aussi pour ses autres fonctions : ses propriétés antibactériennes et antifongiques inhibent la croissance bactérienne. En effet, il a été longtemps appliqué, dans les hôpitaux et les cliniques, sur les brûlures et les plaies ouvertes pour prévenir l’infection.

Les abeilles elles mêmes en enduisent leur ruche afin de limiter la croissance de champignons et de bactéries.

SUR LE MÊME THÈME : Les ingrédients de la cuisine naturelle : noix et noisettes




Les antioxydants peuvent aussi protéger le système immunitaire et faire disparaître des maux comme le rhume et la grippe.

C’est un antitussif qui peut aussi soulager le mal de gorge accompagnant souvent la toux ou le rhume, le miel est un lubrifiant idéal pour la gorge.

L’action antiseptique du miel est active, en particulier lorsqu’il est en contact avec de l’eau, ce qui déclenche la production de peroxyde d’hydrogène.

miel




Parce que, en plus du fructose, il contient également des minéraux et des enzymes, des polyphénols dont le rôle d’antioxydant naturel suscite de plus en plus d’intérêt pour la prévention et le traitement du cancer.

C’est également une source d’énergie utile pour les athlètes et peut être pris juste avant l’effort physique en raison de son métabolisme rapide et de son action sur le mental grâce à son effet positif sur le système nerveux.

La principale différence entre le miel et le sucre réside dans la plus grande complexité de fructose par rapport au glucose : le fructose brûle plus lentement et persiste plus longtemps dans le corps tout en libérant ses nombreux effets.

Les Apiculteurs Associés Miel d'Oranger Biologique 375 g
Prix :EUR 4,16
miel

Il existe de nombreuses variétés de miels selon leur origine. Ceci est du au nectar de la fleur que les abeilles butinent ; ainsi selon les plantes il aura des caractéristiques légèrement différentes.

Par exemple, le miel d’acacia, le plus répandu et le plus facilement disponible, a des propriétés anti-inflammatoires et laxatives, alors que le miel de tilleul est plus calmant et sédatif, le miel de châtaignier, lui est antispasmodique et antiseptique, le miel d‘eucalyptus est un antibiotique et antiasthmatique, et enfin de thym a un pouvoir de guérison des blessures.




En cosmétique aussi le miel n’est pas en reste. Il entre dans la composition de crèmes de beauté, masques, savons, bains moussants aux effets hydratants et émollients. C’est un excellent conditionneur et est souvent utilisé dans les masques pour le visage ou pour les cheveux, car il contribue à absorber et à retenir l’eau.

Il a également largement été utilisé en tant que cicatrisant et, enfin, comme produit de beauté chez les Romaines et les Grecques qui prenaient des bains au lait et au miel pour tonifier leur visage.

Pour faire un masque, il suffit d’appliquer le miel sur le visage et de le laisser agir pendant quelques minutes puis rincez pour bénéficiez d’une peau douce et lumineuse.

LIRE ÉGALEMENT : Les ingrédients de la cuisine naturelle : noix et noisettes

On peut dire que le miel contribue à la protection de l’organisme dans son ensemble et qu’il convient d’en encourager la consommation à quelques exceptions près : à éviter chez les enfants de moins d’un an chez qui le miel peut causer le botulisme infantile, chez les allergiques, les diabétiques ou les personnes en surpoids.




Et, comme tous les produits contenant des glucides, le miel a un pouvoir cariogène important. En effet, il peut causer des caries dentaires au même titre que le cola ou le sucre blanc.

Le miel : antibiotique naturel

Le miel pourrait servir de matière première naturelle à la fabrication d’un nouvel antibiotique grâce à la « défensine » qu’il contient. C’est en tout cas, ce vers quoi des scientifiques néerlandais orientent leurs recherches.

Depuis près de 35 ans, aucun nouvel antibiotique n’a été découvert pour être utilisé en médecine.

Et parallèlement, à la fois pour des raisons d’environnement et de consommation, l’être humain est de plus en plus résistant aux bactéries.

Il apparaît donc comme important voire nécessaire de trouver des alternatives aux antibiotiques déjà connus.




POUR S’INFORMER SUR L’ANTIBIORÉSISTANCE : Des bactéries résistantes aux antibiotiques dans nos assiettes ?

Le miel est utilisé depuis des millénaires pour ses vertus antibactériennes et antimicrobiennes.

Les Romains et les Grecs s’en servaient notamment pour soigner les blessures.

Ce produit de la ruche est aussi très souvent utilisé comme « remède de grand-mère » par exemple en cas de gorge irritée ou pour simplement renforcer les défenses immunitaires.

UN REMÈDE NATUREL A BASE DE MIEL : Soigner une plaie naturellement




C’est donc en s’inspirant de ces pratiques qu’une équipe de chercheurs néerlandais a conduit ses recherches vers une utilisation médicale du miel.

Il s’est avéré qu’une substance du miel appelée la « défensine » a des propriétés antibactériennes certaines.

Pour mener cette étude, les chercheurs ont confronté le miel (donc la défensine) à des bactéries pathogènes pour l’homme (c’est-à-dire sources de maladies) et résistantes aux antibiotiques prescrits à l’heure actuelle. Les résultats montrent que cette substance détruit de très nombreuses souches bactériennes.

C’est donc une nouvelle piste de réflexion très intéressante qui pourrait peut-être permettre de développer un nouvel antibiotique naturel.

Le miel en cuisine

En cuisine, il peut remplacer le sucre dans toutes les préparations culinaires




  • dans les préparations à pain, à gâteaux, à muffins, à crêpes, à gaufres, etc.
  • dans les boissons frappées, les infusions, le café, le thé, etc.
  • dans les céréales du matin, ou sur du yogourt garni de fruits frais
  • dans les salades et les compotes de fruits
  • dans les sorbets, les glaces, le yaourt glacé; dans les sauces à trempettes ou marinades, ou bien aux vinaigrettes.

Servir, par exemple, une sauce au vinaigre balsamique, huile d’olive et moutarde sur une salade de cresson d’eau, de fines tranches d’oignon doux et de quartiers d’orange.

Recette pour accompagner le barbecue d’été

Ingrédients :

  • pommes de terre
  • poivrons rouges et verts
  • courgettes
  • aubergines
  • oignons
  • miel,
  • vin
  • 1 gousse d’ail émincée
  • thym

Préparation. Découper les légumes en tranches fines. Mélanger le miel, l’ail, le vin et le thym. Enduire les légumes du mélange puis faire griller au barbecue. Servir avec de la viande grillée.

Conservation du miel

Il se conserve à température ambiante : 18 °C à 24 °C, un an ou deux. Il peut aussi être gardé à des températures plus élevées pendant de courtes périodes, mais en cas de chaleur prolongée, il est préférable de le mettre au réfrigérateur. Il ne doit surtout pas être gardé près d’une source de chaleur.

Le contenant doit être toujours bien fermé.

La rédaction de Toutvert vous conseille aussi:




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *